En cours de chargement...

2 ans à 3 ans : un caractère qui se revendique et s’affirme

Encore si petit et pourtant déjà si têtu ! Depuis quelque temps, votre chérubin répond « non » à tout ce que vous lui proposez et vous ne savez plus comment vous y prendre. Rassurez-vous, cette période d’opposition est tout à fait normale et transitoire.

2 ans : stade de l’opposition ou de l’affirmation de Bébé ?

Vers 2 ans, débute une phase normale du développement de l’enfant : la phase du non. C’est la période, redoutée des parents, durant laquelle Bébé s’oppose aux demandes de l’adulte. Il refuse vos propositions en répondant « non » à vos sollicitations, reste passif ou au contraire peut faire une crise dès que vous lui demandez de mettre ses chaussures ? Pas de doute, Bébé a atteint le stade de l’opposition et… c’est une bonne nouvelle !

Ces « non » à répétition ont pour vocation de vous signifier qu’il n’est plus tout à fait un bébé. Par ses refus, votre enfant s’exerce à faire ses propres choix et à exprimer ses désirs personnels. Il prend des décisions, différentes des vôtres, afin de se différencier des adultes, notamment de ses parents.

L’accès à ce stade de l’opposition témoigne donc d’un gain en autonomie psychique. Ces refus lui permettent de s’affirmer en tant qu’individu et de revendiquer ainsi son identité personnelle.

Réponses éducatives aux oppositions de Bébé

Céder aux refus de votre enfant serait source d’angoisse pour lui. En accompagnant Bébé dans l’expression de ses choix, vous l’aidez à assimiler le fait que ses décisions ne font pas loi. Votre enfant apprend ainsi à canaliser son sentiment de toute-puissance et à composer avec le désir d’autrui.

Il peut être difficile pour les parents d’accepter qu’ils ne puissent plus tout maîtriser et décider pour leur enfant. Cependant, il est essentiel de respecter votre enfant dans le développement de son individualité. Ses désaccords doivent donc être pris en compte afin de l’encourager à s’exprimer et lui permettre de développer sa personnalité.

Comment réagir aux refus de Bébé ?

Il faut garder à l’esprit que votre enfant ne cherche pas le conflit, mais plutôt une reconnaissance de son individualité. Ce que nous concevons en tant qu’adulte comme des provocations de sa part sont pour lui des tentatives de prises d’autonomie. Réagir aux refus de votre enfant par la colère risque donc d’entraîner un conflit relationnel et de renforcer son opposition.

Faites diversion pour éviter d’entrer en conflit. Utiliser le jeu peut notamment permettre de désamorcer certaines situations et favoriser l’acceptation de vos demandes.

Valorisez votre enfant en lui signifiant lorsque son comportement vous satisfait, en lui proposant de faire des choix adaptés et confiez-lui des responsabilités (faites-lui choisir ses vêtements en lui présentant 2 pulls).

Cette période du développement de l’enfant n’est pas appelée « terrible two » par hasard. La patience des parents peut effectivement être mise à rude épreuve. Mais, pas d’inquiétude, cette phase est généralement dépassée vers 3 ans et ne ressurgira pas avant une autre phase de recherche d’indépendance… l’adolescence.

Commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir commenter

Nos recommandations
Article Comment gérer sa patience une fois parents ?

La patience, on en parle souvent à propos des enfants, qui ne semblent pas fournis avec …

Article Sommes-nous trop mamans poules ?

Ah ! la mère poule. On en connaît tous une comme ça. Elles existent depuis des …

Article Désaccords parentaux : comment gérer l’éducation ?

L’éducation des enfants est souvent un sujet de désaccords et même de tensions entre les …