En cours de chargement...

5 conseils pour bien entretenir une orchidée

Parmi les 30 000 espèces d’orchidées et centaines de milliers d’hybrides, un grand nombre s’acclimate bien à l’intérieur. Comment en prendre soin et les faire refleurir avec succès ? Nos astuces !

Trouvez la bonne place

L'orchidée est exigeante en lumière, installez-la dans une pièce lumineuse, à moins de 1 mètre d’une fenêtre, loin d’un radiateur et sans courant d’air. Changez-la de place selon la saison. Une fenêtre au sud ou à l’ouest est idéale en hiver, mais pas en été, sauf si vous tirez un voilage ou un store pour ne pas l’exposer au soleil direct, car cela brûlerait les feuilles.

Mettez un thermomètre mini-maxi enregistrant chutes et hausses de température car des nuits trop chaudes ou, à l’inverse, trop froides, combinées à une humidité excessive, entraînent le jaunissement et la chute des boutons floraux.

Si vous avez un balcon ou un jardin, vous pouvez, l’été, sortir les cymbidiums ou cattleyas, si la température nocturne dépasse les 15 °C, en évitant toujours soleil direct et grosses pluies.

Le bon arrosage

Un arrosage hebdomadaire est suffisant avec de l’eau non calcaire à température ambiante pour ne pas créer de choc thermique. En hiver, réduisez à tous les quinze jours. Préférez un arrosoir à long bec pour mouiller toute la surface du substrat mais ne laissez jamais d’eau stagner dans le pot. Un excès d’eau risque de faire pourrir les racines, mais un manque d’eau peut ramollir les feuilles et dessécher les racines. Brumisez régulièrement le feuillage, sauf quand la température est basse car cela peut favoriser la pourriture grise, une maladie cryptogamique.

Notre astuce : posez le pot au milieu d’un contenant rempli de billes d’argile jusqu’à 1 cm du bord et entourez-le de petites fougères. Cela mettra en valeur votre orchidée tout en augmentant le taux d’humidité.

Une fertilisation régulière d’avril à septembre 

Alternez un arrosage à l’eau claire avec, la semaine suivante, un arrosage (pour éviter de brûler les racines) suivi immédiatement d’un apport d’engrais spécial orchidées. Ralentissez à l’automne et stoppez à l’entrée de l’hiver. Et pensez à un traitement préventif contre les cochenilles, araignées rouges, pucerons, escargots et limaces.

Un rempotage tous les 2-3 ans au printemps. 

Sortez délicatement la motte du pot, retirez l’ancien substrat et coupez les racines mortes ou abîmées. Prenez un pot plus large et achetez un substrat pour orchidées à base d’écorce de pin, fibre de coco, perlite, tourbe…, permettant un bon drainage tout en retenant une certaine humidité. Arrosez légèrement au début. Reprenez la fertilisation après six semaines.

Faites-la refleurir 

Quand la dernière fleur commence à faner, coupez avec un sécateur la hampe florale jusqu’au-dessus d’un nœud. Laissez une longueur d’environ 30 cm. Si la tige brunit, rabattez-la à la base.

Commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir commenter

Nos recommandations
Article Apporter une tendance polaire à votre déco de Noël

Du blanc, du bleu jean, du vert profond, une touche de bois et un peu de neige, il n’en …

Article Déco d'inspiration japonaise : surfez sur la vague

En février, l' Asie est à l'honneur. L'occasion pour nous d'embellir vos tables de …

Article Déco en kraft : 4 astuces qui réveillent votre table de fête

Vous n’avez pas pu passer à côté : le papier kraft envahit la déco… et c’est tant mieux ! …