En cours de chargement...

6 apps Android à désinstaller rapidement !

Publié le 22 mai 2019

De nouvelles applications tournant sous Android ont été détectées comme infectées d’un malware. Il est vivement recommandé de les désinstaller le plus rapidement possible.

Ce logiciel malveillant, baptisé PreAMo a été découvert par la société Checkpoint spécialisée dans la sécurité informatique. Il a été constaté dans 6 applications présentes sur le Play Store d’Android, toutes issues du même développeur, une entreprise chinoise du nom de Do Global. Elle est également visible sous les appellations « Pic Tools Group », ou encore « Photo Artist Studio ». Il ne s’agit pourtant pas d’une société indépendante, mais d’une filiale du célèbre groupe Baidu. Selon les experts, le malware aurait été téléchargé pas moins de 90 millions de fois, d’où la nécessité de communiquer sur ce point.

Voici la liste des applications concernées :

• Mycamera

• Omni.cleaner

• Speedbooster.optimizer

• Rambooster.totalcleaner

• Cooler.smartcooler

• Flashlight.torch.screenlight.party

Ces applications avaient notamment vocation à optimiser les performances du smartphone.

Des revenus par la publicité

Contrairement à d’autres malwares qui volent vos données, PreAMo a pour action de cliquer de façon intempestive sur des publicités issues de 3 agences principales : Presage, Admob et Mopub. D’où le nom de PreAMo reprenant les premières lettres de chacune d’elles. Grâce à cet adware, l’éditeur dupait à la fois les publicitaires et les utilisateurs. Il a ainsi pu engendrer des revenus considérables.

Certes, ce logiciel malveillant n’a pas une incidence directe sur le mobinaute puisque cette action reste relativement transparente pour lui. Toutefois, Checkpoint rappelle qu’elle affecte la performance du smartphone par toutes les requêtes qui sont envoyées.

Face à l’alerte qui a été lancée, Google réagit et selon BuzzFeed, le géant du web aurait d’ores et déjà supprimé près de la moitié des applications développées par cette filiale de Baidu pour non respect des règles applicables au Play Store, soit 46 applications sur les 100 présentes. Une prochaine vague de suppression devrait permettre de faire disparaître les dernières applications du développeur chinois. À ce titre, si vous avez installé des applications de Do Global, en attendant que Google ne les bannisse du Play Store, nous vous recommandons vivement de les désinstaller.

Baidu admet et se défend

Le groupe Baidu est également intervenu suite à ces décisions. Il affirme comprendre le choix de Google et annonce lancer une enquête en interne pour savoir comment ce malware a pu être officiellement déployé sur le market : « Nous comprenons parfaitement la gravité des allégations.(…) Nous avons activement coopéré en procédant à un examen approfondi de chaque application mise en cause. À l’avenir, nous respecterons strictement les réglementations en vigueur », révèle-t-il à Buzzfeed.

Une nouvelle « attaque » en provenance de la Chine, qui maintient la méfiance des mobinautes face aux développeurs de l’Empire du Milieu et qui n’est pas sans atteindre indirectement la notoriété d’autres sociétés chinoises, pourtant respectueuses des règles de sécurité.

Commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir commenter

Nos recommandations
Article Comment Huawei tente de contrer le Boycott américain ?

Publié le 18 juin 2019Interdit de vente aux États-Unis, perdant tous ses partenariats …

Article Des écrans publicitaires en fond d’écran de certains …

Publié le 18 juin 2019 C’est la désagréable surprise qu’ont eue certains utilisateurs de …

Article EMUI 10 et Android Q se dévoilent sur le Huawei P30 Pro

Publié le 17 juin 2019Une première version d’EMUI 10 basée sur Android Q apparaît …