En cours de chargement...

AppGallery : comment Huawei surmonte l’absence du Google Play Store

Publié le 25 janvier 2021

Privé des services Google depuis le mois de mai 2019, Huawei multiplie les alternatives autour de ses Huawei Mobile Services. Cette suite d’applications permet au géant chinois de proposer un écosystème complet sur ses smartphones, à commencer par l’AppGallery. Le magasin d’applications "made by Huawei" remplace le Play Store et vient de s’offrir une nouvelle interface, l’occasion pour nous de faire le point sur la situation des produits Huawei.

L’irrésistible montée en puissance de Huawei se heurte aux sanctions américaines depuis bientôt deux ans. En mai 2019, le géant chinois s’est retrouvé au cœur de la guerre commerciale entre les Etats-Unis et la Chine, poussant Google à cesser sa collaboration avec le fabricant. Une décision brutale qui a fait craindre pour l’avenir de Huawei, alors considéré comme le deuxième constructeur mondial de smartphones derrière Samsung, mais devant Apple. Une période de flottement a entouré les produits Huawei avec une crainte pour l’avenir de ses smartphones et tablettes récents, ainsi que pour les modèles à venir.

Comment s’organise la vie sans Google ?

Sans les services Google, le géant chinois s’est retrouvé avec un système d’exploitation Android amputé de plusieurs outils populaires comme le Play Store ou la messagerie Gmail. Ce chamboulement a également mis en lumière le relatif anonymat des solutions alternatives, peu mises en avant par les fabricants eux-mêmes. Face à la situation, Huawei s’est finalement résolu à miser sur ses services maisons et sa boutique alternative. L’AppGallery est la solution choisie par la marque pour compenser l’absence du Play Store et la firme a redoublé d’efforts en 2020 pour attirer les développeurs et soigner le contenu de son magasin d’applications.

Après des années passées sous Android avec les services de Google, il est difficile de ne pas remarquer l’absence des services du géant américain de l’Internet. Incontournable, ce dernier a peu à peu étendu son emprise sur son système d’exploitation en ne laissant que peu de place à ses concurrents. La tâche était donc immense pour Huawei et la firme chinoise n’a pas caché son ambition de faire de son AppGallery une option de choix face au Play Store de Google ou l’App Store d’Apple. 

Pour cela, l’entreprise n’a pas lésiné sur les moyens en débloquant une enveloppe de plusieurs millions de dollars pour attirer les développeurs. Elle a également décidé de jouer sur les commissions prélevées afin de se distinguer de Google et Apple. Cette stratégie a rapidement permis à Huawei de gonfler l’offre de sa boutique et de proposer des applications populaires dans nos contrées. Avant d’être connu en occident, l’AppGallery s’est d’abord forgé un nom sur les marchés asiatiques, plus habitués à se passer du Play Store et des services de Google.

Trouve-t-on toutes les applications sur l’AppGallery ?

Au cours des derniers mois, l’AppGallery a gagné de nouvelles applications et plutôt que la quantité, c’est sur la qualité que Huawei tente de rattraper son retard. Début 2021, la boutique d’applications recense de nombreuses applications et jeux populaires sur Android, mais certains grands noms manquent encore à l’appel. 

Les applications de l’écosystème Facebook (Messenger, Facebook, WhatsApp), de Netflix, Spotify ou Disney+ ne sont pas directement disponibles dans l’AppGallery. Elles rejoignent les solutions développées par Google (Gmail, Maps, YouTube…), qui restent absentes de la boutique. Notons en revanche l’application TousAntiCovid, déployée dans le cadre de la pandémie de Covid-19, est désormais disponible sur la boutique. Enfin, lorsqu’une application n’est pas proposée via l’AppGallery, Huawei indique que cette dernière n’est « pas encore disponible » comme pour mieux insister sur les efforts fournis par la firme pour remédier à ces carences.

Des absences remarquées, mais pas rédhibitoires

Une application qui n'est pas répertoriée sur l’AppGallery ne signifie pas qu’elle ne peut pas être utilisée sur un appareil Huawei. Pour pallier l’absence de certains services ou applications sur ses smartphones, le fabricant propose de passer par des Quick App (équivalent des Instant Apps de Google), un navigateur ou un store alternatif. Ces trois options viennent compléter la boutique d’applications de Huawei et permettent d’enrichir l’expérience utilisateur. Notons que certaines applications, qui dépendent des services Google, peuvent se montrer encore instables ou incompatibles.

Les Quick App sont, comme leur nom l’indique, des « applications rapides » qui ne nécessitent pas d’installation sur l’appareil. Elles permettent de contourner l’absence des Google Mobile Service (GMS) en proposant les fonctions de base d’une application, avec plus de légèreté et en étant facilement accessibles. Huawei mise également sur son navigateur (ou n’importe quel navigateur disponible sur ses appareils) pour permettre de télécharger une application (via un fichier APK) et de l’installer directement sur son appareil. Cette option permet aussi de profiter des versions mobiles des sites, comme Facebook ou Twitter, permettant aux utilisateurs de retrouver des services absents de l’AppGallery.

Enfin, la marque a récemment lancé Petal Search, une application tout-en-un disponible sur l’AppGallery (ou via un fichier APK). Cette dernière intègre de nombreuses fonctions (moteur de recherche, actualités, vidéos…) et propose surtout de retrouver de nombreuses applications compatibles avec les smartphones Huawei. Il est d'ailleurs possible d’installer un widget dédié et de rechercher une application pour que Petal Search propose de l’installer. Cette solution s’appuie pour cela sur des stores alternatifs populaires et sa présence permet de retrouver bon nombre d’applications encore indisponibles sur l’AppGallery. Son fonctionnement s’apparente à celui de TrouvApp, un autre service qui passe par des intermédiaires pour retrouver des applications.

Peut-on utiliser des services Google sur un smartphone Huawei ?

Les solutions évoquées précédemment ne sont pas toujours aussi confortables que le Play Store, mais elles permettent de combler le vide laissé par l’absence des services Google. Elles peuvent néanmoins demander plus de gymnastique et présenter un retard concernant le suivi des mises à jour, sans compter l'importance d'être vigilant sur la qualité et la fiabilité des sources. Ce dernier point est toutefois valable pour l’ensemble des magasins d’applications.

Pour les inconditionnels de la firme de Mountain View, il reste possible de profiter des principaux services Google depuis un appareil Huawei. Naturellement, l’intégration n’est pas aussi poussée que sur un smartphone ou une tablette disposant des services de Google. Néanmoins, les versions mobiles permettent de retrouver les outils du géant américain comme YouTube, Gmail, l’agenda ou Google Drive. À moins d’être un inconditionnel de la firme de Mountain View, ces différentes options peuvent s’avérer suffisantes dans de nombreux cas. Pour les autres, il reste possible de forcer l’installation des Google Mobile Services (GMS) sur un produit Huawei, mais cette démarche n’est pas simple et peut présenter des risques pour vos données. Il faudra redoubler de vigilance avant de tenter l’expérience.

En attendant, Huawei peaufine l’expérience offerte par son AppGallery et vient de lui offrir une nouvelle interface. Cette dernière promet une meilleure expérience aux quelques 530 à 580 millions d’utilisateurs actifs par mois à travers le monde, dont plus de 4,2 millions en France selon Huawei. Cette interface vise à mieux répondre aux attentes des utilisateurs occidentaux avec une approche qui rappelle celle d’Apple pour son App Store. Les éditeurs seront par exemple mis à contribution pour présenter leurs applications et donner des conseils. Huawei assure aussi que le nombre d’applications « augmente de jour en jour » et mise sur ses nombreuses alternatives. En plus de Petal Search, la firme chinoise a lancé Petal Maps (alternative à Google Maps) ou Docs (alternative à la suite Google Docs) et confirme qu’une vie loin de Google est possible en s’affirmant comme la troisième force du marché.

Nos recommandations
Article Sony préparerait un capteur monumental de 1 pouce

Publié le 2 mars 2021A smartphone toujours plus grand, capteur plus imposant. C’est en …

  • 0 J'aime
Article Huawei dévoile son smartphone pliable Mate X2

Publié le 25 février 2021Le fabricant chinois vient de lancer officiellement sa seconde …

  • 0 J'aime
Article Test du Huawei P smart 2021 : tout Huawei pour moins de 200 …

Publié le 23 février 2021En quelques années, Huawei a su démontrer tout son savoir-faire …

  • 0 J'aime