En cours de chargement...

Apple contraint de commander de la mémoire pour iPhone à Samsung

Publié le 23 novembre 2022

Le gouvernement de Joe Biden poursuit ses efforts pour protéger les entreprises américaines, mais impose par ce biais des changements conséquents à Apple. D’ailleurs, la firme de Cupertino utilisera des puces fabriquées aux États-Unis dès 2024. Pour ce qui est de la mémoire, l’entreprise californienne se tourne vers son rival de toujours, Samsung, pour s’approvisionner.

Pour ses iPhone vendus en Chine, Apple comptait s’approvisionner en puces mémoire flash 3D NAND 128 bits auprès du fournisseur chinois Yangtze Memory Technologies (YMTC). Or, le fabricant pourrait être ajouté à la liste noire commerciale des États-Unis, à l’instar du constructeur chinois de smartphones, Huawei.

En effet, le gouvernement de Joe Biden a décidé de renforcer les contrôles à l’exportation, et YMTC n’a pas pu être inspecté. De plus, le fabricant chinois est actuellement sous le coup d’une enquête, car il a enfreint la loi en vendant des composants à Huawei.

Apple se retrouve donc dans l’incapacité de travailler avec YMTC pour les mois à venir. Alors, la firme à la pomme a dû trouver une solution de repli afin d’alimenter ses iPhone en mémoire, sans passer par le fabricant chinois. Et c’est l’équipementier sud-coréen Samsung qui a raflé le contrat.

Jusqu’à 40% des livraisons couvertes par Samsung

La nouvelle politique américaine empêche Apple de commercer avec des fournisseurs chinois, alors l’entreprise californienne s’est tournée vers Samsung pour obtenir des puces mémoire pour ses iPhone ; et le constructeur sud-coréen devra couvrir jusqu’à 40% des commandes de puce mémoire pour l’iPhone d’Apple.

En soi, ce n’est pas un défi pour Samsung, qui est l’un des plus grands fabricants au monde de mémoire de stockage, et un leader dans son domaine. Rappelez-vous, au mois d’octobre, Samsung établissait un nouveau record, cette fois-ci avec sa nouvelle puce de mémoire vive (RAM LPDDR5X) capable d’atteindre un débit de 8,5 Gpbs.

Et selon DigiTimes, la firme implantée en Corée du Sud fournit déjà des écrans à Apple pour équiper ses millions d’iPhone 14 Pro et iPhone 14 Pro Max. En commandant également des puces de mémoire de stockage à Samsung, Apple renforce sa dépendance vis-à-vis d’elle ; ce qui est cocasse, puisque les deux entreprises sont rivales dans le domaine des smartphones et se sont longtemps intenté des procès l’une à l’autre.

On suppose que la firme de Cupertino manquait de temps pour envisager d’autres possibilités, mais il convient de noter que deux autres fournisseurs sont aussi dans la course. En effet, les entreprises japonaises Western Digital et Kioxia ainsi que l’entreprise coréenne SK Hynix font partie de la chaîne d’approvisionnement d’Apple, pour couvrir les commandes restantes en ce qui concerne les puces mémoire de ses iPhone.

Ainsi, on assistera peut-être dans les prochains mois à un équilibrage des commandes entre ces différents fournisseurs, pour accorder moins d’importance à Samsung.

Nos recommandations
Article Apple utilisera des puces fabriquées aux États-Unis dès 2024

Publié le 16 novembre 2022Tim Cook aurait fait une révélation assez surprenante lors …

  • 0 J'aime
Article Le premier casque de réalité mixte d’Apple sera lancé au …

Publié le 14 novembre 2022Le fait qu’Apple travaille au développement d’un casque de …

  • 0 J'aime
Article Apple travaillerait sur un iPad 16 pouces pour 2023

Publié le 27 octobre 2022La firme de Cupertino serait actuellement en train de travailler …

  • 0 J'aime