En cours de chargement...

Apple écouterait et enregistrerait les sons des moments phares de votre vie

Publié le 23 août 2019

Après Google et ses enceintes connectées, c’est au tour d’Apple de créer la polémique autour du respect de la vie privée. Le groupe collecterait à l’insu des mobinautes des discussions plus que privées.

Une nouvelle polémique touche Apple. Comme le révèle The Guardian suite à des informations apportées par un lanceur d’alertes, Apple, par l’intermédiaire de son assistant vocal Siri, écouterait et enregistrerait les moments les plus privés de la vie des mobinautes comme les visites chez le médecin ou encore les moments les plus intimes.

N’ayez craintes, Siri ne se lance pas seul à votre insu, mais il est plus que fréquent que les mobinautes le lancent sans même s’en rendre compte, laissant libre court à tous ces enregistrements privés.

Au-delà de collecter ces données et de les conserver, ce qui inquiète particulièrement est la transmission de ces fichiers sons à une société tierce, partenaire de la firme à la pomme. Apple s’en remet effectivement à une société indépendante afin de vérifier l’efficacité de son outil et de valider qu’il ne se déclenche pas malencontreusement sans l’accord et la volonté express de ses utilisateurs. Ces sons ne sont généralement que de quelques secondes et permettraient d’améliorer ainsi la performance et la fiabilité de Siri.

Un échantillon et une confidentialité totale

Apple rassure quant au respect de la vie privée en insistant sur le fait que la société partenaire et toutes les personnes ayant accès à ces fichiers sont soumises à une clause stricte de confidentialité.

Elle ajoute de plus que tous les enregistrements ne sont pas retransmis mais uniquement un échantillon, de l’ordre de 1%.

A ce jour, le taux d’erreur de déclenchement serait fortement élevé si l’on en croit les types d’enregistrements qui sont automatiquement lancés par les iPhone et autres iAppareils connectés. En effet, parmi tous ces fichiers figureraient selon le lanceur d’alertes des conversations entre un médecin et son patient, des disputes, des bagarres de rue, des accords commerciaux, des personnes en plein cœur de leur vie intime.

En sus de ces sons qui pourraient être sans conséquence s’ils étaient anonymisés, dans ce cas, il n’en est rien. En effet, toujours selon cette source, ils seraient associés à des données de localisation, des coordonnées et les diverses données collectées en amont par Siri pour identifier l’appareil.

Comment procéder pour protéger sa vie privée ?

Cette polémique n’est pas sans rappeler celle qu’a récemment connue Google avec ses enceintes connectées et les commandes vocales qui étaient écoutées par les salariés du groupe. Pourtant, il s’agissait alors du personnel du géant du Web et non d’un partenaire. Amazon a connu les mêmes déboires avec Alexa en début d’année.

Si Google propose à ses mobinautes de désactiver l’enregistrement en vue d’améliorer le service, Apple ne le permet pas. Afin de vous assurer tant bien que mal que votre vie privée est préservée, vous pouvez choisir de désactiver Siri dans son intégralité.


Commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir commenter

Nos recommandations
Article Alphabet de Google plus riche qu’Apple

Publié le 22 août 2019La maison-mère de Google intitulée Alphabet est devenue fin juin …

Article Apple poursuivi en justice par… des développeurs

Publié le 27 juin 2019Apple a récemment fait l’objet de nombreuses plaintes. …

Article L’iPhone transmet vos données à votre insu

Publié le 20 juin 2019Nouvelle problématique mettant en jeu la protection des données …