En cours de chargement...

Apple et Google se préparent pour la 6G

Publié le 17 novembre 2020

La 5G n’est pas encore déployée complètement à l’international et déjà les majors se penchent sur son successeur. L’objectif est d’aller vite et surtout de ne prendre aucun retard, notamment face à une Chine très réactive.

Les Etats-Unis sont déterminés plus que jamais à se positionner sur la 6G. Nous ne pouvons que rappeler le retard pris par le pays de Donald Trump face à la 5G et pourtant tout l’enjeu qu’elle représente pour les Etats-Unis, tant en termes technologique qu’économique.

Même au niveau des constructeurs, le retard fut de taille. Apple a été l’un des derniers fabricants de smartphones à équiper ses terminaux de cette nouvelle norme réseau. Côté asiatique, les constructeurs sont prêts depuis longtemps et même si le lancement de mobiles dotés de 5G ne pouvaient être utilisés à plein faute de déploiement de la 5G dans de nombreux pays, cela a pu faire pencher la balance dans cette guerre économique.

Les meilleurs s’associent pour réfléchir à la création de la 6G

Ainsi, alors que la 5G est seulement sur le point d’être lancée dans l’Hexagone, les géants informatiques tentent de se frayer une place de choix dans le développement de la 6G. A ce titre, Google et Apple ont rejoint la « Next G Alliance ». Il s’agit d’un groupement dirigé par l’Alliance for Télécommunications Industry Solutions (ATIS). LA Next G Alliance compte déjà les plus grands acteurs américains comme Cisco, Charter Communications, HP, Intel, Keysight Technologies, Mavenir, MITRE, VMware, ainsi que le coréen LG Electronics.

Ce groupement est récent puisqu’ils se réunissent pour la première fois cette semaine. En unissant leurs forces, ils espèrent pouvoir devancer la Chine, qui est d’ores et déjà très active sur le sujet. L’Empire du Milieu aurait effectivement déjà mis en orbite leur premier satellite dédié à la 6G et commenceraient à réaliser des tests.

Quelles avancées pour la 6G ?

La 5G est aussi controversée que révolutionnaire. Elle devrait apporter des vitesses de transmission et réception de données décuplées, pour une fluidité remarquable pour les mobinautes, à l’image de la transition qui peut être ressentie entre l’ADSL et la fibre optique. Au-delà, la 5G va ouvrir de nouvelles perspectives industrielles, mais aussi être un atout pour le monde médical, chirurgical ou encore militaire.

La 6G entend aller encore plus loin et pourrait être au minimum 100 fois plus rapide que la 5G. A ce stade, nous n’avons pas encore idée de tous les bénéfices qu’une telle technologie pourra apporter car ces avancées ne se limitent pas à une utilisation pour les particuliers et donc à la simple navigation web et aux jeux vidéo. L’ambition de ces nouvelles normes réseaux est grande.

Les premiers échanges débutant seulement et la 5G en étant à ses prémisses, n’espérez pas voir débarquer des smartphones 6G dès l’année prochaine ni même en 2022. Les premières estimations penchent pour un déploiement de la 6G d’ici une dizaine d’années. Cette fois-ci, Apple et Google pourraient figurer parmi les premiers constructeurs à proposer une telle technologie réseau dans leurs smartphones. Un point resterait en suspend, à savoir le fait qu’il existe une ou plusieurs 6G différentes en raison des conflits qui opposent les Etats-Unis et la Chine. Il faut espérer que tous deux se réunissent un jour autour de règles communes. 

Nos recommandations
Article Pas d’iPhone SE début 2021

Publié le 13 novembre 2020L’analyste Ming-Chi Kuo reconnu pour ses prévisions concernant …

  • 0 J'aime
Article Les nouveaux MacBook équipés de la puce M1 révélés

Publié le 12 novembre 2020Mardi 10 novembre, Apple a organisé sa keynote dédiée à …

  • 0 J'aime
Article iPhone 13 : toujours pas de rafraichissement à 120 Hz ?

Publié le 11 novembre 2020La sortie de l’iPhone 13 n’est prévue que pour l’automne 2021, …

  • 0 J'aime