En cours de chargement...

Apple s’impose, Huawei recule au T4 2019

Publié le 6 février 2020

Les derniers chiffres de 2019 viennent de tomber. Huawei commence à véritablement être impacté par le bannissement américain et voit ses ventes chuter au profit d’Apple. Faisons un point sur cette tendance.

Le dernier trimestre 2019 est particulièrement marquant sur le marché des ventes de smartphones. Depuis un an, le classement mondial était particulièrement stable. Samsung se maintenait à la tête du classement, Huawei le secondait et Apple devait se contenter de la troisième place.

Or, sur le quatrième trimestre 2019, tout semble s’inverser. Apple revient en force et gagne la médaille d’or avec près de 73 millions de smartphones vendus, soit 18% des ventes mondiales. Cela correspond à 7 millions de mobiles supplémentaires comparé au dernier trimestre 2018. Un véritable bon en avant dont peut se féliciter la marque à la pomme qui a su reconquérir le cœur des mobinautes et retrouver (on l’espère) ses lettres de noblesse.

Samsung descend ainsi en seconde position avec 70 millions de smartphones vendus, soit un chiffre total proche de celui de 2018 (69,8 millions).

Mais la chute la plus spectaculaire est probablement celle de Huawei qui passe de 59,7 millions de mobiles vendus au quatrième trimestre 2018 à 56 millions d’unités, soit 14% de parts de marché.

Un boycott qui se paie cher pour Huawei

Plusieurs éléments entrent en ligne de compte dans cette évolution, mais un facteur semble avoir été déterminant. En 2019, la firme chinoise Huawei a connu un véritable boom et une attractivité remarquable au détriment des produits américains comme ceux d’Apple.

Or, sous l’impulsion d’une crainte de transmission des données collectées par Huawei au gouvernement chinois (tout du moins officiellement), et donc par peur d’un éventuel espionnage politique, les États-Unis ont décidé de bannir Huawei de la liste des entreprises autorisées à commercer avec le pays dirigé par Donald Trump. La décision empêche ainsi le constructeur chinois d’installer les applications Google et de vendre ses produits sur le territoire américain.

Cette décision a nettement coupé le chinois dans son élan et a de nouveau suscité l’attractivité des marques internationalement reconnues comme Apple.

Toutefois, d’autres marques chinoises ont profité de cette opportunité pour monter en puissance. C’est notamment le cas de Xiaomi qui s’impose à la quatrième place mondiale pour l’année 2019, suivie de près par Oppo. Ils représentent chacun 8% du marché annuel mondial.

Nous avons évoqué la chute de Huawei sur le dernier trimestre. Il est à noter qu’au regard de la mise en pratique relativement tardive du boycott américain, le fabricant chinois est tout de même parvenu à se maintenir à la seconde place derrière Samsung sur l’année 2019, ce qui ne sera certainement pas le cas en 2020.

Sur l’année complète, Apple avait en effet vu ses ventes passer de 206,3 millions de smartphones à 196,2 millions, le portant à 13% des parts de marché annuelle (contre 14% en 2018).

Pour 2020, la 5G va être déterminante. Samsung qui est déjà en avance sur ce point face à ses concurrents, devrait continuer sur la même tendance et rester le leader de ce marché finalement très concentré autour de 3 acteurs majeurs.

Nos recommandations
Article Quel smartphone Samsung à moins de 300 euros choisir ?

Publié le 23 septembre 2020Samsung dispose de l’une des gammes les plus complètes sur le …

  • 0 J'aime
Article Samsung : le prochain smartphone pliable pourrait être …

Publié le 23 septembre 2020Cela fait maintenant quelques temps que nous avions entendu …

  • 0 J'aime
Article Samsung Galaxy S21 Ultra : quelles nouveautés attendre ?

Publié le 22 septembre 2020De nouvelles informations se révèlent concernant le Galaxy S21 …

  • 0 J'aime