En cours de chargement...

Apple utilisera des puces fabriquées aux États-Unis dès 2024

Publié le 16 novembre 2022

Tim Cook aurait fait une révélation assez surprenante lors d’une réunion avec plusieurs employés. En effet, le P.-D.G. d’Apple les a informés de la décision de la firme de Cupertino de s’approvisionner dès 2024 dans une usine américaine implantée en Arizona pour ses puces.

Cette révélation, nous la devons au très informé Mark Gurman de Bloomberg. Apple a donc pris la décision de s’approvisionner aux États-Unis pour les puces de ses futurs produits à partir de 2024. Une décision loin d’être anodine, car elle diminuerait considérablement la dépendance de la firme de Cupertino à l’égard des usines situées en Asie, qui représentent 60% de ses approvisionnements. Sans parler des difficultés évidentes qui peuvent découler de cette importante séparation géographique.

Des puces made in USA et Europe pour Apple

Comme l’aurait déclaré Tim Cook à plusieurs de ses employés, faire venir 60 % de ses puces d’assez loin n’est pas une position très stratégique. C’est pourquoi la firme de Cupertino tourne son regard vers l’usine de Taiwan Semiconductor Manufacturing Co. en Arizona qui est actuellement en construction ; pour rappel, TSMC est le partenaire exclusif d’Apple pour la fabrication des puces utilisées dans ses produits.

Et il se trouve que cette usine devrait commencer à produire ses premières puces en 2024, à raison de 20 000 unités fabriquées par mois et gravées en 5 nanomètres. Et voilà un point particulièrement étonnant, puisque Apple prévoit d’adopter des puces TSMC gravées en 3 nanomètres pour ses produits haut de gamme ; son nouveau processus le plus avancé à ce jour qui servira à produire le processeur mobile A17 en cours de développement pour sa gamme d’iPhone de 2023.

Il est donc probable que la firme de Cupertino continue de s’approvisionner en Asie pour ses processeurs les plus fins, et travaille avec TSMC en Arizona pour les autres. Un choix malin qui répond à la loi “CHIPS and science Act” signée par le Président Joe Biden qui offre 52 milliards de dollars de financement aux entreprises qui fabriquent des puces aux États-Unis ; le but de cette loi étant bien sûr d’encourager la production nationale de semi-conducteurs afin de réduire la dépendance du pays envers les pays asiatiques.

Vous le savez peut-être : l’Europe prend également cette direction, et tente de relocaliser ses productions en Union Européenne. Bloomberg avait récemment révélé les pourparlers en cours entre TSMC et le gouvernement allemand pour ouvrir des installations dans le pays. Tim Cook le sait, et il aurait ajouté, dans les propos tenus auprès de ses employés : “Je suis sûr que nous nous approvisionnerons également en Europe lorsque ces projets deviendront plus évidents."

Il restera, évidemment, à voir l’impact de ces installations aux États-Unis et en Europe sur les prix de production des puces, et sur les produits finaux.

Nos recommandations
Article Le premier casque de réalité mixte d’Apple sera lancé au …

Publié le 14 novembre 2022Le fait qu’Apple travaille au développement d’un casque de …

  • 0 J'aime
Article Apple travaillerait sur un iPad 16 pouces pour 2023

Publié le 27 octobre 2022La firme de Cupertino serait actuellement en train de travailler …

  • 0 J'aime
Article L’iPhone 15 prendrait en charge le port USB-C, à la place …

Publié le 26 octobre 2022En début de semaine, le Conseil de l’Union Européenne a approuvé …

  • 0 J'aime