En cours de chargement...

Une carte de paiement signée Apple

Publié le 19 mars 2019

Apple va lancer sa propre carte de crédit avec l’appui de la banque américaine Goldman Sachs.

La firme à la pomme met un pied de plus dans l’univers bancaire. Après avoir développé le système Apple Pay permettant de régler directement ses achats avec son iPhone, le constructeur signe un partenariat avec Goldman Sachs en vue de proposer dans un avenir proche une véritable carte de crédit à ses clients.

Les deux dispositifs ne seront pas opposés, mais devraient s’inscrire comme des systèmes de paiement complémentaires. Concrètement, le mobinaute recevra sur demande une carte de crédit MasterCard, qu’il pourra choisir d’intégrer directement à l’application Wallet présente nativement sur iPhone. La nouvelle carte de crédit sera donc enregistrée aux côtés de vos billets d’avion, ou encore de vos places de cinéma et de théâtre. Elle sera naturellement compatible avec Apple Pay.

Au-delà d’offrir la possibilité de régler des achats avec cette carte, Apple souhaite apporter un service complet. Une application devrait donc être proposée en partenariat avec la banque américaine Goldman Sachs pour aider l’utilisateur à consulter son flux de dépenses et gérer au mieux son budget. L’utilisateur devrait également pouvoir contrôler les principales options de sa carte comme les plafonds de retrait et de paiement.

Une activité lucrative

L’entreprise de Cupertino a rapidement constaté qu’Apple Pay lui rapporte des commissions considérables, qui contribuent de façon non négligeable à développer son chiffre d’affaires. Le groupe entend donc miser sur ce nouveau secteur dans lequel il est encore un précurseur. À ce jour, il compte plus de 380 millions d’utilisateurs dans le monde pour son système de paiement sans contact, alors même que ce dernier n’est pas encore proposé par toutes les banques et par tous les pays. Les perspectives de gains sont donc relativement étendues.

Pour attirer de nouveaux clients, Apple et Goldman Sachs offrent par ailleurs une réduction de 2 % sur les achats des produits de la marque à la pomme dès lors qu’ils seront réglés avec ce nouveau moyen de paiement.

Son lancement devrait être progressif, ciblant en priorité le personnel des deux entreprises partenaires en vue de faire les premiers tests et d’obtenir des retours sur les avantages, les limites et travailler à améliorer ce dispositif innovant. Ensuite, ce sera au tour des clients de Goldman Sachs, de ceux de sa banque en ligne Marcus, ainsi que des consommateurs de l’éditeur américain d’en bénéficier.

Il faudra sûrement attendre quelques années avant de pouvoir profiter d’un tel service en Europe et particulièrement en France. Rappelons que l’Apple Pay n’est pas encore bien représenté dans l’Hexagone. La majorité des banques françaises qui ne l’ont pas encore intégré devraient proposer ce service au cours de l’année 2019. Il faudra ensuite laisser le temps aux consommateurs qui auront opté pour Apple Pay de développer ce nouveau réflexe de paiement et de le démocratiser. Les utilisateurs ne sont, rappelons-le, encore assez peu nombreux à utiliser ces services de paiement intégralement digitalisés. 

Commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir commenter

Nos recommandations
Article Oh appli Day !

Publié le 7 juin 2019Parce qu’elles font partie intégrante de nos vies, nous leur …

Article Huawei ban, où en est-on ?

Publié le 6 juin 2019Depuis que les États-Unis ont décidé de barrer l’accès de Huawei aux …

Article Honor pourrait sortir cette année son smartphone compatible …

Publié le 4 juin 2019La 5G est un enjeu des plus importants pour l’ensemble des …