En cours de chargement...

C'est décidé, j'arrête ma contraception !

Ça y est, vous y voilà. Après une longue – ou pas – réflexion, vous vous sentez prêts à sauter le pas et à devenir parents. L'envie de bébé est là, et une fois la contraception arrêtée, vient la grande aventure des essais bébés, des cycles que l'on surveille comme l'huile sur le feu, des premiers espoirs au moindre retard de règles. D'envie, on peut vite basculer dans l'impatience, et cette attente de bébé devient la préoccupation numéro 1 du quotidien. Ce cycle sera-t-il le bon ? Un petit + sur un bâtonnet de plastique viendra-t-il basculer nos vies ? Voici quelques conseils pour vivre cette attente de bébé le plus sereinement possible, sans stresser (ou presque).

Règle numéro 1 : À l'arrêt de la contraception, votre gynécologue vous verrez

C'est LA première étape après l'arrêt de la contraception. On prend rendez-vous avec son gynéco pour un petit check-point pré-grossesse. L'occasion de lui poser toutes les questions qui nous taraudent, de faire quelques examens de routine (frottis, bilan sanguin...), et peut-être même de se faire prescrire de l'acide folique, souvent conseillé aux femmes en désir de grossesse, pour préparer l'utérus aux changements qui l'attendent avec l'installation de bébé.

Règle numéro 2 : Patiente vous serez

Après plusieurs mois, voire plusieurs années de contraception, le corps a besoin de se défaire des hormones contraceptives qu'il a reçues pendant bien longtemps. Il lui faudra parfois quelques mois pour s'adapter et pour retrouver un cycle naturel « normal ». Si votre pilule vous supprimait certains désagréments comme les migraines ou l'acné, attendez-vous à les voir revenir une fois les hormones supprimées. Un petit mal oui, mais pour un grand bonheur, ne l'oublions pas ! Certaines femmes tombent enceintes dès le premier cycle, mais gardez à l'esprit que ce n'est pas la majorité, plusieurs mois sont parfois nécessaires pour qu'un petit embryon s'accroche dans sa future maison.

Règle numéro 3 : Le stress vous éviterez

Attendre une grossesse, cela paraît souvent long. Les premiers mois, il y a l'excitation du « peut-être que ce sera pour ce mois-ci ». On vit son cycle pleinement, puis on attend fébrilement l'arrivée, ou plutôt la non-arrivée des règles. Au fil du temps, cette attente fébrile peut vite tourner à l'obsession. Les jours précédents les règles, on angoisse un peu, on espère, on ressent presque ces symptômes de grossesse que l'on espère tant. Attention aux faux symptômes ! Quelle femme en essai bébé n'a pas cru avoir la nausée, ne s'est pas sentie « lourde » le soir, n'a pas tellement espéré ces symptômes qu'elle les a ressentis alors que la grossesse n'était pas encore installée ? On évite au maximum de somatiser. Parfois, on ressent de faux symptômes pendant des mois, et rien du tout le mois où pourtant, la conception a bien eu lieu ! L'excès de stress n'est pas le meilleur allié de la conception.

Règle numéro 4 : Le plaisir avant tout vous rechercherez

Lorsque l'on attend de tomber enceinte, on souhaite naturellement maximiser les chances de conception... Et multiplier les câlins. Évidemment, ils sont indispensables pour que grossesse il y ait, mais pour autant, encore une fois, il ne faut pas verser dans l'obsession, au risque de voir ces moments privilégiés d'intimité du couple en gestes mécaniques ayant pour seul but de concevoir un bébé. Pour maximiser les chances de conception, il existe des tests d'ovulation qui vous indiquent quelle période est la plus propice à l'installation de bébé dans votre bidon. Veillez à conserver le charme et le plaisir avant tout !

Règle numéro 5 : Pas d'annonce précipitée pour éviter le trop-plein de questions

Quand la décision est prise, on a envie de le crier sur tous les toits. On veut un bébé, on essaye d'avoir un bébé. C'est sûr, c'est grisant, c'est une étape clé de nos vies, une grande nouvelle que l'on est tentés de partager. Oui, mais. Si d'aventure la grossesse venait à tarder un peu, on serait face à des questions stressantes, voire carrément énervantes, du style « alors, ça y est ? », « t'es toujours pas enceinte ? ». Pression et stress inutiles, on oublie !

Enfin, de votre patience vous serez récompensée

Un jour, probablement lorsque vous y croirez le moins, le miracle se produira. Retard de règles, nausées, sensation de ventre gonflé en fin de journée, poitrine tendue ou encore sentiment étrange de se « sentir enceinte » sont autant de signes annonciateurs d'une bonne nouvelle. Attention toutefois, certaines femmes ne ressentent juste RIEN DU TOUT. Après quelques jours de retard, direction la pharmacie et le test pipi, avant la prise de sang qui confirmera la grande nouvelle officiellement ! 

Commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir commenter

Nos recommandations
Article 4 raisons d'utiliser une méthode de contraception naturelle

La méthode sympto-thermique, l'abstinence périodique ou encore la méthode de température, …

Article Et si on faisait un autre enfant ?

Faire un autre enfant, avoir un deuxième bébé, agrandir la famille, passer de 2+1 à 4, …

Article S’il vous fallait 3 bonnes raisons d'avoir un enfant, les …

Avoir un enfant, mais quelle bonne idée ! Enfin, là tout de suite, ce n'est pas …