En cours de chargement...

Comment aider bébé à devenir propre ?

Amener votre enfant devenir propre peut être une étape un peu compliquée. Réticence, stress de l’enfant : mieux vaut y aller à son rythme pour éviter tout blocage.

Propreté bébé : quand passer de la couche au pot ?

L’apprentissage de la propreté commence vers l’âge de deux ans. Pour pouvoir contrôler ses sphincters, il est indispensable que certaines terminaisons nerveuses entre le cerveau et la moelle épinière soient en place. Selon Françoise Dolto, ce stade est atteint lorsque l'enfant sait monter et descendre les escaliers.

Cependant, c’est également à cet âge que l’enfant apprend le « non », il peut être tenté alors de vous défier. Dans ce cas, inutile de le forcer et essayez de lui proposer le pot plus tard.

Un déménagement, un nouveau-né dans la famille : ces évènements, loin d’être anodins, peuvent être source de stress chez l’enfant. Mieux vaut repousser l’apprentissage de la propreté à un moment où vous ne serez plus préoccupée.

Un apprentissage de la propreté à son rythme

L’été est la période idéale pour envisager de mettre votre enfant sur le pot car il pourra plus facilement se déshabiller pour aller sur le pot. A défaut, choisissez une période calme, comme les vacances où vous aurez le temps de lui apprendre les bons gestes.

Pas question de le forcer à aller sur le pot sous peine de blocages. Proposez-le lui une ou deux fois par jour, à des moments propices : le matin et le soir, mais aussi dans la journée. Ne le laissez pas trop longtemps (pas plus de 10 minutes) et soyez patients ! Observez votre enfant : avant qu’il urine dans sa couche, proposez-lui le pot. S’il rechigne, montrez à votre enfant comment faire et surtout, montrez-lui ainsi que c’est un acte tout à fait normal. Parfois, il faut savoir mettre sa pudeur de côté ! Même s’il reste habillé, il pourra vous imiter en s’asseyant sur son pot, puis la fois suivante, il pourra essayer d’enlever sa couche.

Propreté bébé : trouver les bons mots

Votre tout-petit a besoin de se sentir soutenu. Félicitez-le quand il a fait dans son pot mais sans en faire trop : faites-lui comprendre qu’il a fait un pas de plus dans la cour des grands, que c’est un acte normal et non un miracle ! S’il n’arrive pas à faire dans le pot ou s’il a un oubli, ne le grondez pas et rassurez-le.

En allant sur le pot, l’enfant se représente une séparation d’une partie de lui-même, chose qu’il peut avoir du mal à comprendre. Rassurez-le en lui expliquant que le corps fait le tri et rejette ce dont il n’a pas besoin pour mieux fonctionner.

La bonne idée : optez pour la couche culotte

Grâce à sa ceinture extensible et micro-aérée dans le dos pour laisser respirer la peau de bébé, la couche culotte est très pratique pour l'apprentissage de la propreté. Bébé peut, en effet, baisser et remonter sa couche tout seul ! Il acquiert ainsi progressivement le goût de l'autonomie. Quant aux parents, ils n'ont plus à enlever et remettre la couche à chaque nouvelle tentative sur le pot.

Commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir commenter

Nos recommandations
Guide d'achat Bien choisir la barrière de sécurité pour bébé

Ça y est, votre petit bout se déplace ? Certes, en rampant pour l’instant, mais il se …

Article La première rentrée à l’école maternelle

Le jour J arrive à grands pas, bébé a grandi et il doit maintenant se rendre à l’école. …

Guide d'achat Le guide des tailles de bébé

Naissance, 1 mois, 3 mois ? Il n'est pas toujours facile de connaitre la taille de …