En cours de chargement...

Comment bien cultiver des œillets ?

Réclamant peu d’entretien, les œillets sont faciles à cultiver dans vos massifs, rocailles, bordures ou sur le balcon. Ils fleurissent de mai à octobre, selon les espèces. Suivez nos conseils pour prolonger leur floraison et en faire de jolis bouquets.

Œillets : quelle variété choisir ?

De la famille des Caryophyllacées, l’œillet (Dianthus) se décline dans des formes, couleurs et tailles variées : hautes, basses, naines, fleurs simples ou doubles, solitaires ou groupées en petits bouquets. Il n’a rien de commun avec l’œillet d’Inde (Tagetes) de la famille des Astéracées. Très décoratives et parfumées, les espèces vivaces, comme l’œillet mignardise, se plantent au printemps dans les rocailles, jardinières, murets fleuris ou près des allées. Pour un bel effet visuel, multipliez les espèces au sein d’un même massif. Attendez le mois de mai pour les annuels type œillet de Chine. Quant à l’œillet de poète, plantez-le à l’automne dans vos platebandes ou en pot. Ce bisannuel peut se contenter d’une mi-ombre.

Plantation des œillets : les bons gestes

En mars, vous pouvez semer des œillets sous abri hors gel, mais vous aurez peu de fleurs la première année. Mieux vaut les planter en pleine terre dès que les risques de gel sont écartés, dans un sol bien drainé, plutôt calcaire, même caillouteux, avec une exposition ensoleillée. Si vous les achetez en godets, faites-les tremper 10 minutes dans l’eau. Avec une bêche, ameublissez la terre sur 15 cm de profondeur, creusez un trou deux fois plus large et profond que la motte et installez vos plants en les espaçant de 30 cm (15 cm pour les variétés naines). Rebouchez, tassez et arrosez en pluie fine les premiers jours. Ensuite arrosez peu sauf en cas de sécheresse. En pot, prenez-en un avec un fond percé, mettez une couche de substrat drainant puis un mélange de terre calcaire, terreau et sable.

Les œillets : un entretien limité

Retirez régulièrement les feuilles sèches et les fleurs fanées pour stimuler l’apparition de nouvelles fleurs. Rabattez avant l’hiver les tiges des vivaces à la cisaille et recouvrez d’un paillis de feuilles mortes. Arrachez les espèces annuelles après la floraison : elles ne refleuriront pas l’année suivante. Au printemps, un apport d’engrais pour plantes fleuries n’est utile que pour les œillets en pot.

Retrouvez nos autres conseils jardin :

Mimosa : comment le planter et l'entretenir ?

Originaire d'Australie et implanté en France au 19ème siècle, le mimosa est un arbuste ou petit arbre réputé pour ses pompons jaune d'or …

https://auchanetmoi.auchan.fr
Cultivez vous-même des herbes aromatiques

Si les herbes séchées ont leur place en cuisine, on les préfère fraîches. Mars est un bon mois pour les planter dans un coin du jardin, sur …

https://auchanetmoi.auchan.fr
Plantes grasses : comment les entretenir ?

Les cactus et autres plantes succulentes ont tout pour plaire : faciles à vivre et à entretenir, elles sont moins exigeantes que d'autres …

https://auchanetmoi.auchan.fr
Commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir commenter

Nos recommandations
Article Bienfaits et idées pour le jardin

Le jardinage, un anti-stress idéal?Le jardinage est une activité bienfaisante et …

Article Comment récupérer l'eau de pluie en hiver ?

Si vous ne possédez ni source ni puits, récupérer l’eau pluviale est un geste …

Article Que faire dans mon potager en janvier ?

L’hiver, le jardin se repose. Mais le potager, lui, ne tourne pas au ralenti. Petit tour …