En cours de chargement...

Comment bien stocker son bois de chauffage ?

Un bois bien sec permet de réduire votre consommation et votre budget. Nos conseils pour couper, conserver et ranger votre bois de chauffage dans de bonnes conditions de séchage.

Quand faut-il couper le bois ?

Débitez votre bois entre octobre et mars après la descente de la sève, en période de lune descendante : il aura ainsi une meilleure qualité thermique, brûlera plus longtemps et surtout encrassera moins la cheminée ou l’insert. Préférez les bois qui ont un fort pouvoir calorifique -hêtre, charme, chêne ou frêne- aux bois tendres type peuplier, fruitiers ou résineux -pin, sapin, épicéa- qui brûlent trop rapidement.

Prenez l’outil adéquat

Prévoyez des gants épais, des chaussures renforcées, une visière pour protéger vos yeux de la sciure et un chevalet de sciage pour stabiliser le bois en toute sécurité quand vous le coupez. Une hachette est utile pour casser le petit bois ou refendre les bûchettes. Choisissez-la légère et résistante, avec un manche ergonomique. Pour un chauffage d’appoint, une scie à bûches suffit pour couper les branches épaisses, les petits troncs et débiter vos bûches. Préférez-la dotée d’une lame en acier trempé inoxydable, d’une denture unique surtout si le bois est vert ou humide, avec l’avant recourbé pour travailler aux endroits difficiles d’accès et une poignée comportant une structure de protection des doigts et un verrou de sécurité. Si le bois sert de chauffage principal, prévoyez une tronçonneuse électrique ou thermique.

Comment ranger au mieux votre bois ?

Comptez un an et demi à deux ans pour que le bois soit bien sec pour allumer votre cheminée, poêle ou insert. Son pouvoir calorifique dépend de son taux d’humidité : si le taux est faible, le feu démarrera plus vite, chauffera et durera plus longtemps. Entreposez votre bois à l’abri des intempéries, d’abord à l’air libre puis dans un endroit sec et aéré, aussi proche de la maison que possible comme un abri de jardin ou un garage, sans coller les bûches au mur : laissez 15 cm afin que l’air puisse circuler. Sinon, couvrez le bois avec un toit, une tôle ou une bâche hermétique en légère pente pour que l’eau ne stagne pas au-dessus du tas. Pour éviter pourriture et moisissures, ne posez pas vos bûches à même le sol, empilez-les sur des palettes de bois ou une dalle en béton. Plus esthétique, en bois, résine ou acier, un bûcher est idéal pour ranger facilement les bûches, tout en les protégeant de l’humidité. Adaptez sa taille en fonction du nombre de stères.

Commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir commenter