En cours de chargement...

Comment choisir son lisseur à cheveux ?

Il y a trois questions essentielles à vous poser avant de passer à l’achat, afin de déterminer les fonctions qui vous sont utiles et qui feront que votre lisseur correspondra parfaitement à vos attentes et vos besoins :

Le type de revêtement des plaques 

Il en existe trois : la céramique, le titane et la tourmaline. La première est la plus répandue, et idéale car elle répartit la chaleur de façon homogène à la surface des plaques. On la conseille aux cheveux normaux et peu frisés, sur lesquels elle fera un remarquable travail, grâce à une bonne glisse de l’appareil.

Le titane distribue lui aussi la chaleur de façon égale, mais son revêtement en métal n’est pas très conseillé aux cheveux secs ou très colorés, qui risquent de s’abîmer un peu trop avec ce type de plaque.

La tourmaline, quant à elle, est une pierre semi-précieuse qui permet de lutter contre l’électricité statique et le manque de lumière et de reflets des cheveux colorés, frisés, secs et sensibilisés.

La taille des plaques

Choisissez votre appareil en fonction du rôle que vous allez lui faire jouer le plus régulièrement. Si vos cheveux sont courts, fins, ou si vous souhaitez surtout moduler et dompter votre frange, optez pour des plaques fines qui vous permettront d’accéder aisément à tous les endroits à traiter, même les plus difficiles d’accès (petites mèches autour de l’oreille par exemple) sans risque de vous brûler.

Au contraire, pour des cheveux frisés ou crépus, des plaques larges seront à recommander, pour faciliter le travail et ne pas vous épuiser à passer le lisseur un nombre incalculable de fois dans votre chevelure.

Les cheveux normaux peuvent se contenter de plaques de taille standard.

La technologie utilisée

Les lisseurs utilisent différentes technologies, à vous de faire le bon choix. Les appareils à vapeur utilisent la chaleur humide pour lisser les cheveux sans les abîmer, tout en les hydratant et leur donnant de la brillance.

Les appareils ioniques permettent de lutter contre l’électricité statique, et se prêtent particulièrement bien aux chevelures ternes ou très abîmées, car ils permettent de faire pénétrer en profondeur les soins hydratants préalablement appliqués.

La technologie « wet and dry » s’utilise directement sur cheveux humides, après le shampoing (à la différence des autres techniques qui s’emploient sur cheveux déjà secs), ce qui permet de gagner un temps précieux aux cheveux épais, qui demandent plus de temps pour sécher que les autres.

Commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir commenter

Nos recommandations
Article 3 coiffures tendance en automne 2017

Avec la rentrée, vous avez envie de nouveauté côté cheveux ? Voici 3 coiffures tendance …