En cours de chargement...

Comment déguster et savourer la bière ?


Rafraîchissantes ou dites » de dégustation « , elles se boivent du Nord au Sud et chaque région produit la sienne, de manière plus ou moins artisanale selon la taille de la brasserie. Le Vexin, la Bretagne, la Corse, la Bourgogne et même Paris voient fleurir leurs blondes, leur rousses ou leurs brunes, clamant fièrement leurs origines !

La composition de la bière 

Boisson unanimement partagée très répandue donc commune, qu’on ne s’y laisse pourtant pas prendre : son univers est complexe car il en existe une incroyable variété que les micro-brasseries ont grandement contribué à enrichir.

Théoriquement, elle ne demande que quatre ingrédients : de l’eau, des levures, du houblon et du malt d’orge. Dans la réalité, les différences de dosage entre les quatre éléments, leur nature, ainsi que les nombreux problèmes pouvant survenir au fil de son élaboration en font, par nature, une boisson complexe.

Blondes, rousses, brunes ou noires?

La différence de couleur provient du type de malt utilisé, de la fermentation (à haute, basse ou moyenne température, par exemple) et surtout de l’intensité avec laquelle le malt (donc l’orge germé) aura été chauffé pour sécher.

Les bières blondes 

Les bières blondes proviennent de malts pâles et développent des arômes fruités, parfois floraux. Elles ont peu d’amertume et figurent parmi les plus rafraîchissantes parce qu’elles sont en général peu alcoolisées. Elles se savourent en toutes circonstances et se marient bien avec les coquillages ou les poissons.

Les bières rousses ou ambrées

Les rousses ou ambrées utilisent des malts légèrement torréfiés ce qui leur laisse un bon petit goût de réglisse ou de noisette et elles font bon ménage avec un pâté en croûte ou des champignons.

Les bières brunes 

Les brunes emploient un malt franchement torréfié, on aime leurs saveurs de sucre caramélisé. Leur mousse épaisse et leur consistance ne les destinent pas à l’apéritif mais plutôt à l’accompagnement d’un gibier ou d’un bœuf bourguignon tout comme la bière noire, dénommée » stout » dans les pays anglo-saxons (Black Lager aux Etats-Unis ou Schwartzbiers,en Allemagne). Leur amertume et leur puissance requièrent d’être déjà habitué aux sensations fortes !

Les bières blanches

Enfin, terminons par les blanches : ces dernières, issue d’une longue tradition, notamment à Hoegaarden, en Flandres avaient disparu du marché dans les années 60. Elles ont été remises au goût du jour dans les années 1980 et depuis leur succès ne se dément pas. Issue de froment –malté ou non- et non d’orge, elles ne sont pas filtrées ce qui leur confère ce bel aspect trouble.

Légères et intensément parfumées, elles se marient à merveille avec les fromages ou les desserts à base de fruits jaunes ou blancs comme une tarte aux mirabelles ou un clafoutis à l’abricot.Pour choisir les bons verres et une pompe à bière, c’est par ici.

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération.

Nos recommandations
Article Comment cuisiner à la bière ?

On ne le sait pas toujours mais avec sa légère effervescence et ses délicieux parfums, la …

  • 2 J'aime