En cours de chargement...

Comment se manifeste la roséole infantile ?

La roséole infantile est une maladie virale qui touche les enfants âgés entre six mois et deux ans. Elle atteint la majorité des enfants avant leur quatrième année. Elle se manifeste par l’apparition de taches rosées et une forte fièvre. Cependant, d’autres symptômes peuvent annoncer la maladie.

Quels sont les signes caractéristiques de la roséole ? Quel est le mode de transmission de la maladie ? Comment la soigne-t-on ?

Roséole infantile : une maladie qui touche principalement les enfants

La roséole infantile, comme son nom l’indique, est une maladie virale qui touche principalement les enfants âgés entre six mois et deux ans. Elle est due à la contamination par le virus HHV6, un virus type Herpesviridae, qui se transmet par voie aérienne : lorsqu’une personne malade tousse, parle ou éternue, elle projette des gouttelettes qui se transmettent, individu par individu, par voie nasale ou orale. La roséole infantile est également dénommée « sixième maladie » ou « exanthème subit ».

La maladie peut atteindre des adultes. Elle peut alors prendre des formes plus graves et provoquer des complications comme des affections cérébrales, hépatiques ou des troubles de la coagulation.

Les symptômes de la roséole infantile

Après contamination par le virus HHV6, la période d’incubation varie entre cinq jours et deux semaines, avant l’apparition des premiers symptômes.

La maladie se manifeste par les symptômes suivants :

  • une forte fièvre, à partir de 39°C
  • l’apparition de taches rosées disséminées sur le corps, notamment sur le torse, le visage et l’abdomen
  • une rhinite
  • des maux de tête
  • la présence de ganglions, de courbatures
  • des œdèmes au niveau des paupières

Dans certains cas de roséole, les éruptions cutanées et la fièvre ne sont pas présentes.

Soigner la roséole infantile

La roséole infantile est une maladie bénigne qui guérit spontanément en quelques jours. Le traitement est donc essentiellement symptomatique. Il est primordial de surveiller la température de votre enfant pendant la durée des symptômes. En effet, de fortes fièvres chez le jeune enfant entraînent des risques de convulsions. N’hésitez pas à consulter un médecin si la température de votre enfant atteint 39-40°C. La prescription de paracétamol permet de lutter contre la fièvre et de faire baisser la température.

Les éruptions ne provoquent pas de démangeaisons et se résorbent en quelques jours. Privilégiez le repos de votre enfant et pensez à l’hydrater, car la fièvre favorise la déshydratation.

La roséole infantile est une maladie bénigne. Se manifestant par de la fièvre et une éruption de taches rosées, le traitement de la maladie est essentiellement symptomatique. Faire baisser la température corporelle de votre enfant est une priorité, dans la prise en charge de la maladie, afin d’éviter l’apparition de convulsions. La roséole infantile ne laisse pas de séquelles et concerne plus de 90 % des enfants, avant qu’ils aient atteint l’âge de quatre ans. Elle peut toutefois toucher des adultes et prendre des formes plus compliquées.

Commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir commenter

Nos recommandations
Article Bébé ne veut pas prêter ses jouets !

« Non », « C’est à moi » sont devenues depuis quelque temps les expressions préférées de …

Article Qu’est-ce que la varicelle ? Symptômes et traitements

La varicelle est une maladie virale. Elle touche généralement les enfants âgés de 0 à 14 …

Article La carie du biberon : comment l'éviter ?

Les premières dents de bébé apparaissent vers le quatrième mois. Les dents de lait sont …