En cours de chargement...

La cuisine anti-gaspillage

Saviez-vous que chaque Français produisait au moins 20 kg de déchets alimentaires par an, dont 7 kg de déchets non consommés encore emballés ? Face à ce véritable fléau du monde moderne, des solutions existent … Suivez nos conseils !

Petits trucs pour moins jeter

• Vérifiez la température de votre réfrigérateur : elle doit osciller entre 0 et 5°C (et jusqu’à 10°C dans le bac à légumes). Optimisez le rangement : placez les produits les plus sensibles et périssables (viande, poisson) dans la partie la plus froide (moins de 4 °C), et ôtez les sur-emballages (des pots de yaourt notamment) parfois pas très propres, et qui réduisent sensiblement le refroidissement des denrées.

• Suivez la règle du « 1er arrivé, 1er sorti » pour éviter de jeter, et prenez garde aux DLC (Dates Limites de Consommation).

• Congelez les plats que vous avez préparés en trop grande quantité ou le pain qui reste après le dîner.

• Rangez vos aliments dans des boîtes pour mieux les conserver : très pratiques, elles se déclinent en divers formats, peuvent être munies d’un clapet pour réguler l’aération et prolonger la durée de vie des aliments, sont modulables, et limitent les odeurs dans le réfrigérateur !

• Sachez accommoder les restes : utilisez un reste de pâtes pour faire une salade composée, cuisinez les épluchures (parfaites en soupe !), faites un gratin avec un reste de poulet et de légumes….

• Avant de faire vos courses, vérifiez ce qu’il reste au réfrigérateur et dans les placards pour ne pas acheter deux fois la même chose. Un frigo trop rempli est difficile à gérer et on se retrouve avec des produits dont on n’a pas besoin.

Conseils de chefs

François Pasteau, chef du restaurant « L’Epi Dupin » à Paris défend une cuisine « zero déchet » et utilise les aliments de A à Z. Avec lui, rien ne se perd, tout se recrée ! Un exemple avec le fenouil : le chef cuit les parures (tiges et feuilles extérieures) avec un peu de sucre pour faire un confit ou une confiture. Le reste du légume sera taillé en julienne puis braisé ou servi cru en salade.

Même démarche chez la cuisinière et journaliste Sonia Ezgulian qui considère que la lutte contre le gaspillage est simplement du bon sens qu’on a peut-être un peu perdu. Apprenons ou réapprenons à respecter les saisons, et utilisons au maximum un fruit ou un légume sans le gâcher : avec la peau d’une pomme, on peut réaliser des petits beignets ou faire sécher les épluchures au four, les mettre en pot avec une étoile de badiane et les utiliser ensuite comme infusion. Avec la chair, on réalisera une compote ou une tarte… et avec le trognon, on peut faire une gelée.

Commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir commenter