En cours de chargement...

Cultivez vous-même des herbes aromatiques

Si les herbes séchées ont leur place en cuisine, on les préfère fraîches. Mars est un bon mois pour les planter dans un coin du jardin, sur le balcon ou à portée de main sur la fenêtre de la cuisine. Peu exigeantes, leur culture est ouverte à tous !

Comment installer vos aromatiques ?

Prévoyez une exposition au nord pour les herbacées (persil, ciboulette, cerfeuil, estragon) et plein sud pour les méditerranéennes (romarin, thym, sauge). Au fond du pot, versez une couche de billes d’argile ou de gravier pour éviter un trop plein d’humidité qui peut leur être fatal. Sortez vos plants délicatement des godets, mettez-les en place et rebouchez avec du terreau ou la terre du jardin, tassez et arrosez copieusement. Si vous manquez de place, mettez ensemble dans une jardinière des plantes qui ont les mêmes besoins : persil/ciboulette, thym/romarin. La menthe plus envahissante nécessite d’être plantée dans un pot à part.

Le romarin : décoratif et odorant

Cet arbuste vivace et persistant peut atteindre jusqu’à 2 m de haut. Evitez un sol humide ou mal drainé. Il réclame des apports d’eau réguliers la première année surtout si l’été est sec, puis se contentera de quelques arrosages. Mon astuce : prenez un pot d’un diamètre d’au moins 20 cm et calculez un intervalle de 50 cm en pleine terre.

La ciboulette : fleurie et esthétique

Cette vivace aime une situation mi-ombragée, un sol riche et nécessite d’être bien arrosée par temps sec. Apportez en avril un engrais organique riche en azote. Rabattez régulièrement les feuilles pour stimuler l’apparition de nouvelles pousses, sans couper trop près du sol, ce qui risquerait d’affaiblir la plante. Mon astuce : évitez un contenant à réserve d’eau.

Le persil : plat, frisé ou tubéreux

Il apprécie un sol bien drainé, la mi-ombre et des arrosages réguliers. Prélevez souvent les feuilles pour éviter qu’il ne monte en graines prématurément. Mon astuce : des taches brunes sur le feuillage peuvent signifier qu’il est atteint par la septoriose. Un traitement à base de cuivre limitera les attaques.

Le thym : rustique et aromatique

Ce sous-arbrisseau se plante à intervalle de 40 cm, en plein soleil dans un sol plutôt calcaire même caillouteux. Le thym citron à l’arôme citronné se contente d’une terre pauvre et sèche mais redoute les excès d’humidité. Mon astuce : paillez avec des écorces ou des fibres végétales pour limiter arrosage et mauvaises herbes.

Commentaires

Vous devez être connecté pour pouvoir commenter

Le partage par lien, ne revoie pas sur cette page, mais sur le site Auchan ...
J'ai été obligé de supprimer le partage sur Google plus, et le refaire avec l'adresse de la page ..

Bonjour et merci pour votre article très intéressant.

j'aimerais bien me lancer, mais comme je suis envahie de moustiques et d'invisibles pucerons qui me dévorent dès que je mets les pieds sur la terrasse, j'aimerais savoir "qu'elles sont les plantes qui les repoussent".

Vivement mardi pour aller chercher ma commande à Auchan Drive car j'ai commandé 7 aérosols anti-moustiques, Mais j'ai peur qu'à force de les respirer aussi que je me crée un cancer ...

Pourriez-vous me citer quelques plantes anti-moustiques svp ? Merci.

Bonjour @meb07

Il y a un certain nombre de plantes qui repoussent les moustiques. Pour ma part, j'ai testé la mélisse et il me semble que ça fonctionne un peu. Ensuite, il y a les traditionnelles citronnelle et menthe poivrée (cette dernière serait efficace aussi contre les pucerons).
Concernant les prises anti-moustiques, il en existe des écologiques ;)

Merci d'avoir signalé le problème de lien, c'était peut-être momentané car après avoir testé, il semblerait que les liens de partage fonctionnement correctement. Je vais rester vigilante :)

Bonne journée !