En cours de chargement...

Début de grossesse : les étapes et les symptômes de la nidation

Lors de la fécondation, le spermatozoïde pénètre l’ovule produit par la femme pour former l’œuf fécondé. En fonction des étapes de la grossesse, l’œuf devient progressivement un embryon, puis un fœtus. Au cours de la nidation, l’œuf fécondé se déplace vers la paroi utérine afin de s’implanter au niveau de la partie supérieure du muscle. Cette étape précoce de la grossesse, qui dure environ une dizaine de jours, correspond à la nidation. Certains signes physiques ou symptômes peuvent être associés à cette période.

Quelles sont les étapes de la nidation ? Quels sont les symptômes caractéristiques de ce phénomène ?

Quelles sont les étapes de la nidation ?

Suite à la fécondation de l’ovule, l’œuf commence sa migration des trompes de Fallope vers la partie supérieure du muscle utérin. En quelques jours, l’œuf a migré vers son site d’implantation et s’insère dans la muqueuse utérine afin de se développer. À ce moment, il se divise en deux parties : l’œuf – ou futur embryon –, et le trophoblaste – ou futur placenta. Cette première étape de la grossesse est nommée « la nidation ». Elle dure environ dix jours.

Lorsque l’œuf est implanté, il devient un embryon. Le corps de la maman commence à sécréter une hormone présente seulement en cas de grossesse : la béta hCG. Le taux de béta hCG est quasi nul lorsque la femme n’est pas enceinte. Le dosage sanguin de cette hormone permet donc de confirmer un début de grossesse. Les tests urinaires que l’on trouve dans le commerce permettent également son dépistage.

Il est possible que la nidation échoue. L’œuf est alors évacué naturellement pendant les règles.

Quels sont les symptômes et signes distinctifs de la nidation ?

L’implantation de l’œuf peut provoquer des douleurs abdominales, des crampes, des spasmes. Les seins deviennent sensibles ou douloureux. Des saignements légers peuvent également se produire, mais ils sont généralement sans gravité. Des saignements abondants, cependant, doivent alerter la femme et l’amener à consulter rapidement un gynécologue.

Attention : veillez à ne pas confondre l’arrivée des règles avec les saignements liés à la nidation, qui signifient que la grossesse a commencé.

Cas exceptionnels de grossesse extra-utérine

Lors de la nidation, la migration de l’œuf peut exceptionnellement se dérouler dans un emplacement inadéquat : paroi abdominale, ovaire ou trompe de Fallope. Il s’agit d’une grossesse extra-utérine. Les risques d’hémorragie sont alors majeurs. Dans le cas où la nidation aboutit à l’implantation de l’œuf fécondé dans les trompes de Fallope, l’hémorragie provoquée peut être à l’origine d’une stérilité ultérieure. La grossesse extra-utérine est annoncée par des douleurs abdominales intenses et des saignements abondants. Il s’agit d’une urgence chirurgicale.

La nidation est une étape primordiale de la grossesse. Lorsqu’elle aboutit à l’implantation de l’œuf dans la paroi utérine, la grossesse est effective. L’œuf devient un embryon et la grossesse peut se poursuivre normalement. Une surveillance biologique, échographique et gynécologique sera rapidement mise en place, après confirmation du diagnostic de grossesse par un test sanguin mettant en évidence le taux de béta hCG.

Article rédigé par un professionnel de santé.

Commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir commenter

Nos recommandations
Article Le dépistage du diabète gestationnel

Si on l’appelle diabète gestationnel, c’est bien parce qu’il concerne uniquement la …

Article Enceinte pendant les fêtes : les aliments à éviter

Lorsque l’on est enceinte, on peut avoir diverses envies ou fringales. Toutefois, on ne …

Article Le retour de couches : qu’est-ce que c’est ?

Après l’accouchement, le cycle hormonal de la femme va reprendre son rythme normal. La …