En cours de chargement...

Dimensity 9200 : MediaTek lance un impressionnant SoC ultra haut de gamme

Publié le 8 novembre 2022

La firme américaine, Qualcomm, peut légitimement avoir quelques sueurs froides. MediaTek lance aujourd’hui sa nouvelle puce très haut de gamme, le SoC Dimensity 9200, qui repousse encore les limites de la puissance brute, intègre de nouvelles fonctionnalités d’avenir, tout en réduisant encore sa consommation d’énergie. De quoi freiner l’adoption du Snapdragon 8 Gen 2 par les flagships Android en 2023 ? L’avenir nous le dira.

Nombreux sont les smartphones sortis chez Xiaomi, OPPO, OnePlus, Vivo ou encore Asus à avoir adopté une puce MediaTek Dimensity plutôt que sa concurrente directe chez l’américain Qualcomm. L’entreprise taïwanaise se fait une place de plus en plus large sur le segment haut de gamme. Notamment grâce à sa puce Dimensity 9000, capable de tenir la cadence vis-à-vis du SoC Snapdragon 8+ Gen 1.

Aujourd’hui, MediaTek annonce le lancement de son SoC Dimensity 9200, plus puissant, mais surtout beaucoup plus économe, qui embarque en sus de nouvelles armes pour tenter de mettre à terre les nouvelles puces de Qualcomm. Ce dernier offrira d’ailleurs une réponse lors de son événement Snapdragon qui se tiendra le 15 novembre.

Performances en hausse, et prise en charge du Wi-Fi 7

Avant d’aborder le volet des performances, commençons par les nouvelles fonctionnalités très intéressantes embarquées par la puce MediaTek Dimensity 9200. Avec l’objectif d’aller toujours plus vite, elle prend en charge la 5G mmWave qui exploite la bande de fréquence de 26 GHz et offre des débits largement plus élevés que la 5G sub-6 (sous la barre des 6 GHz), mais aussi le Wi-Fi 7 qui propose une couverture 50% supérieure et un débit 170% plus élevé que le Wi-Fi 6. Le problème étant qu’il faut bien sûr disposer d’un routeur et du réseau compatible, ce qui n’est pas encore le cas actuellement.

La puce MediaTek Dimensity 9200 dispose de huit cœurs avec une puce Arm Cortex-X3 cadencée à 3,05 GHz, trois cœurs Cortex-A715 cadencés à 2,85 GHz et quatre Cortex-A510 cadencés à 1,8 GHz. Cette configuration lui offre une augmentation des performances de l’ordre de 12%, ce qui est assez modeste. La firme taïwanaise a principalement concentré ses efforts sur l’amélioration des économies d’énergie et de la dissipation thermique. Ainsi, la puce consomme 25% d’énergie en moins que la génération précédente et est quatre fois plus efficace pour retarder sa montée en température.

Une prouesse due notamment au nouveau GPU Arm Immortalis-G715 qui offre une hausse de 32% des performances graphiques tout en réduisant sa consommation d’énergie de 41% ; les jeux les plus exigeants seront moins susceptibles de faire chauffer les smartphones Android. Cette puce graphique est d’ailleurs dotée d’un “Ray-Tracing matériel” capable de prendre en charge de nouveaux paramètres graphiques comme les ombres douces ou encore les reflets. Le potentiel pour les smartphones dédiés aux jeux mobiles est énorme, d’autant que le Dimensity 9200 peut prendre en charge un taux de rafraichissement de 240 Hz en Full HD (1080p) ou bien de 60 Hz en affichage 5K.

Sur AnTuTu, la puce a reçu un score de 1 260 000, soit une belle prouesse par rapport aux Snapdragon qui peinent à dépasser le million. Notons enfin que ce résultat est également le reflet de l’adoption d’une mémoire LPDDR5X 8 533 Mbps et d’une augmentation de 35% des performances de l’intelligence artificielle. Le marché est-il déjà prêt pour de telles performances et technologies, ou n’est-il pas un peu trop tôt ? Nous verrons très bientôt la réaction des constructeurs à ce sujet, avec l’adoption - ou pas - de cette puce dans leurs prochains flagships.

Nos recommandations
Article Wi-Fi 6, AMD et MediaTek réunis

Publié le 22 novembre 2021Intel développe depuis des années maintenant en plus des …

  • 0 J'aime