En cours de chargement...

Émilie cuisine sans FODMAPs

Émilie fait la chasse aux FODMAPs, ces sucres peu digestes qui peuvent provoquer des maux de ventre. Pour se simplifier la vie, elle a appris à cuire son pain (presque) sans gluten et à fabriquer des yaourts végétaux sans lactose.

Une pointe de gluten, pas plus !

« Pour le pain, j’utilise de la farine d’épeautre, très pauvre en gluten. Je la mélange à de la farine de riz et de sarrasin, et j’ajoute quelques graines comme du lin, du sésame et des flocons d’avoine, parce que j’aime ça !  45 min au four, et c’est prêt ! »

Une fois cuit, le pain maison se conserve facilement une semaine dans un torchon propre. En plus, il se congèle très bien grâce aux farines complètes.

Des yaourts de grand-mère (ou presque)

« Pour les yaourts, je fais chauffer le lait d’amande dans une casserole, avec un peu de fécule de maïs et de l’agar-agar pour la consistance. Ensuite, j’ajoute un yaourt végétal, au mélange tiède, pour récupérer les ferments. C’est un peu plus long que les yaourts classiques, mais ça reste extrêmement simple et drôlement bon ! »

« Ensuite, je verse le mélange dans des pots en verre, et je les mets dans une yaourtière pour la nuit, environ huit heures. Avant de les déguster, les yaourts sont à mettre au réfrigérateur au minimum deux heures avant d’être dégustés. Les yaourts se gardent environ une semaine, mais comme je n’en fais que huit à chaque fois, ils n’ont pas le temps de vieillir ! »

Méli-mélo de fruits de saison

« Je mange la plupart des légumes cuits. Pour les fruits, je suis plus limitée, surtout si je veux les consommer crus. Déjà, je me limite aux fruits et légumes de saison et puis certains fruits sont déconseillés dans le régime sans FODMAPs. En ce moment, par exemple, je peux manger des kiwis, du raisin, des oranges et de l’ananas. »

Le régime sans FODMAPs, c’est pas si compliqué et ça peut être délicieux, promis !

Le saviez-vous ?
FODMAP signifie (on s’accroche !) Fermentable Oligo-, Di-, Mono-saccharides And Polyols. Autrement dit, ce sont des sucres fermentables présents dans les aliments, qui ont l’inconvénient d’être peu digestes. Chez les personnes souffrant du syndrome de l’intestin irritable (ou colopathie fonctionnelle), ils peuvent provoquer des maux de ventre, ballonnements et des troubles du transit.

©Julien de Rosa

Commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir commenter

Nos recommandations
Article Emmanuelle adopte le batch cooking

Préparer tous les dîners de la semaine en deux heures le week-end ? C’est le pari du …

Article Sophie fabrique ses produits de beauté

Marre des shampoings, crèmes et masques dont les compositions à rallonge sont …