En cours de chargement...

Facebook s’offre Giphy

Publié le 2 juin 2020

Le groupe de Mark Zuckerberg s’apprête à acquérir l’entreprise Giphy spécialisée dans la création de GIFs pour un montant qui devrait approcher les 400 millions de dollars.

Si les géants du numérique nous ont habitués à nombre d’acquisitions annuelles, ce rapprochement n’est quant à lui pas anodin et pourrait quelque peu bouleverser la sphère économique de la messagerie.

En effet, même si Giphy est peu connu du grand public, cette société fondée en 2013 est très présente sur vos smartphones et chaque mobinaute a été amené à utiliser au moins une fois ses services. La firme américaine est spécialisée dans les GIFs, ces images animées dont les internautes sont friands depuis des décennies. Il rassemble une base de GIFs conséquente et régulièrement enrichie.

A priori, Facebook est le principal client de Giphy puisqu’il ne rassemblerait pas moins de la moitié des demandes via Facebook, Instagram, Messenger et WhatsApp.

Comme nous l’évoquions, Giphy est partout ou presque. Leurs services ont été adoptés notamment par Apple à travers iMessages, Snapchat, Twitter, TikTok, Tinder, ou encore Telegram pour ne citer qu’eux.

Cette acquisition pose donc une question majeure pour chacun de ces acteurs partenaires, qui n’accepteront certainement pas de confier à Facebook la gestion des GIFs qu’ils proposent. Plusieurs raisons pourraient alors être évoquées.

Vers un maintien de la protection des données personnelles ?

Tout d’abord, il serait inopportun de nouer une relation de prestation de services avec un concurrent. Ensuite, un autre sujet fait débat, à savoir la sécurité et la confidentialité des données personnelles. Facebook a été en effet accusé à de multiples reprises de ne pas protéger la vie privée de ses membres et de collecter abusivement des informations à l’insu des utilisateurs.

Dans ce cadre, même au-delà de la dimension concurrentielle des autres acteurs vis-à-vis de Facebook et même si finalement aucune entreprise du numérique n’a vraiment été exemplaire en matière de protection des données personnelles, les sociétés telles qu’Apple, Snapchat ou encore Twitter risquent de freiner la poursuite de l’utilisation des bases de données de Giphy.

Pourtant, Giphy, dans toutes ses formes d’intégration aux diverses plateformes de messagerie, ne collecte pas de données personnelles et n’implante pas dans ses GIFs de cookies en vue de tracer les internautes. Sur ce point, tous ses partenaires en ont conscience, mais rien ne garantit qu’une fois sous le giron de Facebook cette politique ne change pas.

Une validation préalable des régulateurs requise

À ce stade, il n’est pas encore possible de savoir comment les services de messagerie réagiront. Peut-être développeront-ils en interne une solution comparable ou bien signeront-ils avec une autre entreprise ?

Pour l’heure, rien n’est encore joué. Les autorités de la concurrence mènent une enquête en vue de valider la faisabilité de cette acquisition, comme il est coutume de le faire. À l’issue de leur potentielle approbation, Facebook communiquera certainement davantage sur sa stratégie et la manière dont l’intégration pourra concrètement évoluer. 

Nos recommandations
Article Oh appli Day !

Publié le 16 octobre 2020Parce qu’elles font partie intégrante de nos vies, nous leur …

  • 0 J'aime
Article Oh appli Day !

Publié le 25 septembre 2020Parce qu’elles font partie intégrante de nos vies, nous leur …

  • 0 J'aime
Article Facebook prépare des lunettes connectées Ray-Ban

Publié le 21 septembre 2020Le groupe de Mark Zuckerberg ne cesse d’innover en matière de …

  • 0 J'aime