En cours de chargement...

La filière Langres fermier au lait cru

La filière responsable d’Auchan permet non seulement de s’assurer de l’origine et de la qualité d’un produit, mais peut aussi contribuer à sauver des savoir-faire ancestraux sur le point de disparaître. C’est ce que nous prouve un petit fromage à la robe orange du Nord de la France appelé Langres.

Langres : certains l’aiment cru

Les vrais amateurs de fromage vous le diront tous : rien de tel que de goûter de temps à autres à la finesse et aux nuances d’une bonne pâte au lait cru. Mais il est aujourd’hui de plus en plus difficile d’en trouver, au milieu des centaines de variétés pasteurisées. Témoin de cette évolution de la consommation, le Langres, de la région Champagne-Ardenne. Ce cousin du Maroilles et du Livarot au caractère bien trempé est protégé par un AOC depuis 1991, et un AOP depuis 2009. Reste qu’aujourd’hui, il n’existe plus qu’un seul producteur de Langres fermier au lait cru dans tout l’Hexagone : la famille Rémillet. A la tête de la GAEC des Barraques, cette famille ne se contente pas de pérenniser le savoir-faire ancestral qui lui a été transmis, mais multiplie également ses engagements vis-à-vis du consommateur. C’est ce qui lui a valu l’intérêt d’Auchan, qui a décidé de l’inclure dans sa filière qualité.

Le Langres fermier au lait cru : une vraie bonne pâte

Implantée dans la Haute-Marne, la famille Rémillet transforme elle-même le lait cru de ses vaches – et uniquement celui de ses vaches –, au sein de sa fromagerie de 1000 m2. Des vaches qui sont traitées avec tout le respect qui leur est dû. Parmi les promesses qui leur sont faites ? Six mois d’accès libre au pâturage par an au minimum et des fourrages 100 % maison, notamment. Si le bien-être animal et le respect de l’environnement s’inscrivent au cœur des considérations de cette exploitation où les OGM sont bien sûr proscrits, les exigences de la maison vont encore plus loin. En vous offrant un Langres au lait cru fermier de la filière qualité, vous vous assurez ainsi d’un fromage dont les nuances gustatives auront eu le temps de s’affiner 22 jours durant, ce qui est rarement le cas. Mais aussi d’un fromage moins salé que la moyenne, car il l’aura été manuellement !

Commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir commenter

Nos recommandations
Article La filière Miels de France

Les Français sont friands de miel et en consomment 600 grammes par an en moyenne. …

Article La filière cœur de filet de cabillaud surgelé

Partenaires depuis plus de vingt ans, Auchan et la Compagnie des Pêches de Saint-Malo ont …

Article La filière responsable du chocolat dessert

Mousse, fondant, brownie… les recettes à base de chocolat spécial dessert ne manquent pas …