En cours de chargement...

Fitbit Charge 3 : le coach électronique qu’il vous faut pour 2019

Publié le 15 janvier 2019

En septembre 2018, la marque américaine est revenue avec un bracelet connecté polyvalent qui, sur le papier, semble un fort digne successeur du très bon Charge 2. La rédaction a donc bougé son gras hivernal pour tester ce coach sportif. Allez, hop, du sport !

Les bracelets connectés se répandent de plus en plus sur les poignets, et pour cause : ces petits assistants sont un complément discret et efficace, à la fois dans la vie quotidienne et lorsque vous et moi nous mettons au sport. Sur le papier, le dernier-né de Fitbit promet d’ailleurs beaucoup, et semble avoir entendu les doléances que la presse avait formulées au sujet du modèle précédent.

Le Charge 3 a donc enfin un système de notifications qui ne se limite pas à trois canaux de communication, le bracelet est étanche, et la version spéciale est équipée d’une puce NFC. Mais au-delà de ces nouveautés, le Fitbit Charge 3 change-t-il vraiment la donne ? Petit tour du propriétaire.

Design et port du bracelet

Le design du Charge 3 change très peu par rapport à celui du Charge 2. Mais il innove assez pour rendre l’aspect et le port plus agréables. Cadran plus petit et plus arrondi, accroches plus fines, le Charge 3 se fait plus facilement oublier au poignet. On salue également un écran à la lecture plus claire (40 % de surface d’affichage en plus, tout de même) et une technologie d’écran Oled qui offre un rendu précis, plus lumineux et donc plus agréable à la lecture.

Petite mise en garde cependant : si vous activez l’affichage automatique à rotation du poignet et que vous ne le désactivez pas au moment d'aller dormir, il est possible qu’un mouvement impromptu en pleine nuit vous envoie assez de lumière dans le museau pour vous aveugler et vous réveiller. Oui, je dis ça d’expérience. Et croyez-moi, c’est désagréable.

Suivi sportif

Via le Charge 3, il est possible de suivre six activités différentes enregistrées parmi plus de 15 disponibles. Vous pourrez ainsi mesurer vos performances si vous faites du jogging, du vélo, de la natation (car le bracelet est étanche jusqu’à 50 m), du tapis de course, de la musculation, de la marche, de la gym, de la randonnée, du golf, du stepper, du tennis, du spinning, du yoga, du bootcamp, de l'entraînement en circuit, du kick-boxing (on reprend son souffle) ou des arts martiaux. Fiou !

Comme les précédents modèles, le Charge 3 propose des exercices de respiration – entre deux et cinq minutes – pour relâcher la pression. 

En revanche, il faut également noter quelques petits points faibles sur ce bracelet. Il lui manque d’abord un GPS intégré, mais aussi un moyen d’accéder à sa musique, que ce soit à l’aide d’une application type Spotify ou Deezer, ou à l’aide d’un simple système de transfert de sa propre bibliothèque musicale.

Second point qui nous a également surpris : si vous possédez un autre modèle de chez Fitbit, il n’y a plus de possibilité de disposer des deux modèles en même temps, l’un prendra le relais sur l’autre. Et il faut bien avouer que l’on regrette un peu de devoir choisir un seul tracker synchronisé.

Côté application

L’application Fitbit, disponible sur Android et iOS, évolue assez peu, et c’est tant mieux car elle est plutôt efficace. La page de garde offre une vue globale sur les performances et mesures du jour : nombre de pas, exercices effectués, durée du sommeil, suivi du cycle pour les femmes...

Vie quotidienne

Pour ce qui est de son utilisation au quotidien, le Charge 3 remplit parfaitement son rôle. Et contrairement au Charge 2, ce nouveau modèle intègre les notifications en provenance de presque toutes les applications possibles présentes sur votre smartphone.

Bonus pour les applis conversationnelles, comme les SMS, Messenger ou WhatsApp, il est possible d’utiliser les réponses automatiques, à l’instar de la Fitbit Versa. Cinq réponses sont ainsi programmables, et autant de smileys pour interagir sur vos conversations sans avoir à sortir votre smartphone.

Autre avantage, l’édition spéciale dispose d’une puce NFC. Elle offre ainsi la possibilité d’utiliser le paiement sans contact depuis une montre connectée, si votre banque l’autorise, ou via une application de paiement, qui vous permet de dématérialiser gratuitement votre carte bleue (l’appli Max en fait, par exemple, partie).

En termes de navigation sur la montre, l’écran tactile est très réactif et fluide. Les menus sont facilement accessibles, les notifications, une fois reçues, sont lisibles sans être tassées, et l’option de réponse automatique est relativement efficace. On regrette, en revanche, comme sur la Versa, de n’avoir qu’un nombre limité de réponses. Encore une fois, chez Samsung, il n’y a quasiment aucune limite aux enregistrements.

Conclusion

Le Fitbit Charge 3 est un compagnon du quotidien plus qu’efficace. Petit et discret, il compense presque tous les défauts de son prédécesseur, le Charge 2. Étanchéité, prise en charge de toutes les applications pour l’envoi des notifications, intégration des réponses rapides (personnalisables), et possibilité de paiement par NFC… Bref, le Charge 3 serait parfait s’il permettait d’avoir un peu de musique et un GPS au poignet.

Il conviendra parfaitement aux grands actifs et sportifs modérés, mais il ne plaira peut-être pas à ceux qui ont érigé le sport en art de vivre. S’il offre un suivi efficace des pas, du rythme cardiaque, du sommeil, et que la détection des activités est pertinente, il lui manque en effet le GPS. Le Fitbit Charge 3 est donc parfait pour les utilisateurs au quotidien rythmé et qui souhaitent être plus attentifs à leur bien-être. 

Commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir commenter

Nos recommandations
Article Des lunettes de natation en réalité augmentée

Publié le 23 septembre 2019Form et Polar lancent des lunettes en RA pour suivre et mieux …

Article Samsung : des lunettes de VR pliables ?

Publié le 19 août 2019Samsung poursuit son aventure dans la VR et développerait …

Article Voici à quoi pourrait ressembler la Fitbit Versa 2

Publié le 1er août 2019Selon le célèbre leaker Evan Blass, l’arrivée de la Fitbit …