En cours de chargement...

Test de la Fitbit Versa 2 : de beaux progrès mais quelques écueils récurrents

Publié le 4 décembre 2019

La Fitbit Versa 2, sortie il y a à peine quelques semaines fait un saut dans le futur en intégrant l’assistant Alexa et, prochainement, le Google Assistant. La marque américaine a gardé la formule combinant sport et lifestyle. Nous avons testé cette nouvelle mouture.

Un an après la sortie de la Versa classique et six mois à peine après la sortie de sa version Lite, Fitbit revient avec une montre plus aboutie intégrant Alexa. Un bond en avant pour une montre qui en a sous le capot malgré quelques défauts récurrents.

Design et port du bracelet

Dans l’absolu, le design de la Fitbit Versa 2 ne change pas sensiblement des deux versions précédentes. La forme reste la même mais l’écran occupe un peu plus de place et le cadran est légèrement plus arrondi. Le logo a quant à lui disparu de la montre, et le capteur cardiaque placé sous le cadran prend plus de place. Contrairement à la Versa de première génération, la Versa 2 reprend le concept du bouton unique de la Lite. Le boîtier de cette Versa 2 dispose également d’un emplacement dédié au micro qui permet à la fois de dicter une réponse à envoyer depuis la montre et d’interagir avec l’assistant. L’écran de la Fitbit Versa 2 s’équipe également d’un affichage Always on display qui permet, à ceux qui ne veulent pas d’un écran noir, d’afficher le minimum sur la montre.

Autre nouveauté particulièrement appréciable, la Versa 2 dispose d’un menu Réglages intégrant un mode Nocturne, à l’instar de ce que l’on trouve sur d’autres montres comme les Galaxy Watch de Samsung. Outil extrêmement pratique, il permet de garder la montre sur soi pendant la nuit, en s’assurant que l’écran ne s’allumera pas malencontreusement au moindre mouvement involontaire du poignet. Un défaut que nous avions pointé du doigt sur le modèle précédent et qui, il faut l’admettre, a été parfaitement corrigé. Un point fort indéniable d’autant plus que Fitbit a fait du suivi du sommeil une caractéristique-clé de son nouveau coach connecté.

Côté application

Comme toujours, pour l’installation et la mise à jour d’un produit Fitbit, il faudra vous armer de patience et d’une bonne connexion Wi-Fi si vous voulez éviter de passer des heures à attendre que la configuration de la montre s’effectue. Une fois l’installation terminée, on notera sur une grande durée d’utilisation que malgré quelques pertes de connexions toujours aussi désagréables, cette version 2 fait mieux que son aînée côté appairage. Pour les habitués, il pourrait être difficile de se départir du réflexe de synchronisation manuelle que l’on a pu prendre sur les précédents modèles. Pour répondre à cette inquiétude, on apprécierait que la Versa 2 dispose, à l’instar des Galaxy Watch, d’un système de vibration au poignet, indiquant lorsque la connexion au smartphone est perdue. Ce qui peut être utile lorsque l’appairage est capricieux, mais également en cas de vol du mobile puisque l’alerte de perte d’appairage est immédiate.

à gauche, on obersve les options de suivi du sommeil et on notera qu'un score de sommeil n'est pas forcément corrélé à une durée enregistrée. À droite, on peut voir l'enregistrement des activités

Vie quotidienne

Côté vie quotidienne, la Versa 2 est plutôt bien adaptée. On apprécie ses 5 jours d’autonomie, clairement plus importante que chez la concurrence. Le constructeur a également accordé une importance toute particulière au suivi du sommeil qui était déjà plutôt précis sur les modèles précédents. Cette fois, Fitbit a introduit le score de sommeil, un outil complémentaire au suivi des cycles, qui calcule un ratio entre la fréquence cardiaque, l’agitation nocturne et la durée d’éveil pendant la nuit. Le score va jusqu’à 100, et plus il est élevé, meilleure est la qualité du sommeil. On apprécie cette fonctionnalité qui permet de ne pas uniquement se baser sur le temps de sommeil effectif. On attend également prochainement l’ajout du réveil intelligent qui, en se basant sur les phases analysées du sommeil devrait proposer de réveiller l’utilisateur par vibration.

Le capteur cardiaque de la Versa 2, amélioré, permet une meilleure précision des phases de sommeil et du rythme cardiaque

La Versa 2 permet également de recevoir les notifications de l’ensemble des applications présentes sur le smartphone. Pour les applications de conversation, il est toujours possible depuis l’app Fitbit de configurer un nombre limité de cinq réponses pré-enregistrées et quelques émojis. C’est encore une fois un peu restrictif, d’autant plus que d’autres produits comme les montres Samsung sont assez complètes sur cette fonctionnalité.

On reconnaîtra cependant que la présence du micro sur la Versa 2 permet, dans un environnement relativement calme, de dicter une réponse sur mesure. Oubliez cependant les noms d’oiseaux à envoyer (affectueusement) à vos amis ou à votre moitié, l’application de dictée ne comprend pas ce langage (en effet, j’ai essayé d’être désagréable par dictée du micro, ça ne fonctionne pas). Si vous disposez également d'un Assistant Amazon, sachez que vous pouvez configurer depuis l'application l'Assistant Alexa pour lui ordonner des commandes depuis la Versa 2. 

La Fitbit Versa 2 bénéficie également du NFC, il est ainsi possible, si votre banque le permet, d’enregistrer votre carte de crédit sur la montre pour l’utiliser comme mode de paiement sans contact.

Petite nouveauté également, la Fitbit Versa 2 intègre Spotify en plus de Deezer directement aux menus de la montre. Elle possède également quelques Go de mémoire interne qui permet de stocker près de 300 titres sur la montre.

Un dernier petit reproche technique sur ce modèle concerne le chargeur. Plutôt encombrant, il est en plus desservi par un placement de câble totalement incommode. Sur la Versa 1, le câble situé sur le côté du chargeur permettait de poser le socle de chargement sur une surface plane. Sur la Versa 2, le câble démarre sous le socle, rendant ainsi impossible toute pose à plat. Un choix qui reste inexpliqué.

Côté sportif

Encore une fois, on déplore que la Versa 2 n’intègre pas directement le GPS au produit (il faut remonter à la Fitbit Ionic pour trouver cette fonctionnalité). On ne peut que regretter ce choix, d’autant plus qu’aucun des produits les plus récents n’intègre cette fonction. Un défaut qui devrait rebuter les grands sportifs, soucieux de suivre leur parcours et entraînements sans s’encombrer de leur smartphone.

Le nombre d’activités suivies est toujours aussi important avec plus de 15 sports disponibles, comme sur les modèles précédents. La reconnaissance automatique des activités reste efficace, même s’il faut parfois rappeler la Versa à l’ordre manuellement depuis l’application.

On notera également l’étanchéité de la montre jusqu’à 50 mètres, autorisant ainsi à la garder si vous êtes nageur assidu (ou si vous aimez juste passer vos journées dans votre bain).

À gauche la Fitbit Versa 2, à droite la Fitbit Versa de première génération

Conclusion

Cette seconde version du coach de chez Fitbit est indéniablement un produit plus abouti que les versions précédentes. On apprécie toujours autant son design, son confort, son autonomie record et les diverses applications qui lui sont liées (le store s’étoffe d’ailleurs de manière prometteuse). On profite également d’un suivi sportif complet, d’une étanchéité sans faille et on salue l’ajout de Spotify intégré à cette nouvelle version.

On notera également l’effort qui a été fait par le géant américain pour proposer un produit dont la connectivité avec le mobile s’est nettement améliorée, ce qui constituait l’une des plus grandes faiblesses des montres Fitbit. Si l’on déplore néanmoins toujours quelques petites sautes de synchronisation – sur notre durée de test –, l’appairage de la Fitbit à notre mobile (un Samsung S10+ pour information) s’est avéré presque sans faille.

Avec un GPS intégré et un design un peu plus compact, cette montre connectée serait finalement un sans-faute. On attend d’ailleurs avec impatience les futurs modèles, maintenant que Google a racheté Fitbit. En bref, cette Versa 2 est le produit le plus abouti de la marque, et, il devrait ravir les plus sportifs comme les plus connectés des utilisateurs.

Malgré tout, les petits soucis récurrents qui interviennent sur les produits Fitbit font une ombre au tableau. Et maintenant que le produit est plutôt performant, l’entreprise américaine pourrait mettre un sérieux coup de collier pour proposer une montre qui sache rester connectée au smartphone sans faillir. Les concurrents l’ont fait, il n’y a donc aucune raison que ce soit un souci pour le géant des objets connectés. 

Commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir commenter

Nos recommandations
Article Fitbit propose une importante mise à jour de son OS

Publié le 14 novembre 2019Le géant américain des objets connectés, fraîchement racheté …

Article Microsoft commercialise enfin ses Hololens 2

Publié le 14 novembre 2019Après plusieurs mois de précommandes, Microsoft lance avec la …

Article C’est officiel, Google a racheté Fitbit

Publié le 04 novembre 2019Le géant du web l’a annoncé, il vient de racheter le géant des …