En cours de chargement...

Les fournisseurs d’iPhone inquiets sur les ventes futures

Publié le 8 avril 2020

Les usines redémarrent, mais les fabricants des principaux composants d’iPhone craignent une baisse significative de la demande et peinent à adapter leur processus de production.

Le COVID-19 touche toute la planète. Alors qu’aucun pays ou presque n’est épargné par la pandémie, nombre d’entre eux ont opté pour un confinement afin de limiter sa propagation. Face à ce constat, l’économie mondiale est impactée et nombre d’entreprises sont poussées à fermer leurs portes ou à placer leur personnel en chômage partiel.

Pour l’heure, nous n’avons aucune certitude quant à la fin de cette crise majeure et la reprise de l’activité mondiale. Alors que la Chine se remet doucement en marche, c’est le reste du monde qui est à l’arrêt. Ce qui inquiète fortement les fournisseurs d’Apple en charge de la fabrication de certaines pièces pour iPhone.

Les usines tournent bien en Chine, mais comment calibrer la production ? Quelles ressources humaines déployer et anticiper pour s’adapter au mieux aux besoins de la firme américaine ? C’est une question qui est aujourd’hui sur nombre de lèvres et dont personne ne semble avoir la réponse.

L’Europe et les USA incertains face à l’avenir

Rappelons que l’essentiel de la demande d’iPhone est basé aux États-Unis et en Europe. Or, ce sont précisément les zones qui sont le plus à l’arrêt et qui ont le moins de visibilité sur l’avenir. Nombre d’entreprises occidentales, en dépit des aides gouvernementales, ne seront pas en capacité de poursuivre leur activité et de redémarrer faute de moyens. Face à la crainte d’un prolongement du confinement et d’une crise économique majeure, les consommateurs ont tendance à être dans l’attente et à ne pas oser dépenser comme ils en avaient l’habitude avant la pandémie. Ils se concentrent davantage sur les biens de première nécessité.

Apple craint donc d’être particulièrement impacté sur l’année 2020. La marque à la pomme commençait à peine à retrouver une place d’honneur grâce au sanctions infligées à Huawei, mais cette montée en puissance a été freinée par le changement de perception et les craintes des consommateurs.

Vers une reprise progressive ou un consumérisme attentiste ?

Ainsi, qu’il s’agisse des anciens modèles ou de ceux qui pourraient être lancés en septembre (cela reste encore possible sachant que la Chine est de nouveau opérationnelle), la demande pourrait fort bien décrocher.

À ce titre, comme le révèle l’agence Reuters, l’un des principaux fournisseurs d’Apple en charge de la fabrication des écrans a anticipé une baisse de 17 % pour l’année 2020 prise dans sa globalité. Elle a ainsi adapté sa masse salariale dans ses usines basées au Vietnam.

Un analyste de la société Fubon Research basée à Taipei semble tabler sur une baisse similaire de 17 % en termes de production et d’expédition d’iPhone.

Des perspectives qui touchent particulièrement la marque qui s’impose dans le segment haut de gamme, mais qui atteindra dans une certaine mesure tous les constructeurs de smartphones.

Tout dépendra de l’évolution de la pandémie et de la volonté des mobinautes de se tourner davantage sur les sites de e-commerce pour acquérir un nouveau terminal, en lieu et place des traditionnels magasins physiques, qui ne devraient pas rouvrir leurs portes avant quelques semaines au moins.

Commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir commenter

Nos recommandations
Article Oh appli Day !

Publié le 22 mai 2020Parce qu’elles font partie intégrante de nos vies, nous leur …

Article Facebook lance Shops pour aider les entreprises à vendre en …

Publié le 20 mai 2020Conscient que la crise sanitaire a fait bondir les achats en ligne, …

Article Huawei lance un nouveau P30 Pro avec les services Google

Publié le 20 mai 2020Vous lisez bien, le 11 mai dernier, le constructeur Huawei a …