En cours de chargement...

HarmonyOS bientôt sur d’autres smartphones que ceux de Huawei ?

Publié le 12 mai 2021

Ce qui peut encore sembler pour certains la plus grande faiblesse de Huawei pourrait prochainement devenir sa principale force. L’OS maison du géant chinois commencerait à attirer les autres constructeurs.

A l’origine, HarmonyOS a été conçue par Huawei pour pallier aux restrictions imposées par les Etats-Unis et plus précisément à l’interdiction d’avoir recours pour ses smartphones et autres appareils à Android ainsi qu’à tous les services de Google. Un coup qui fut difficile à accuser pour le fabricant qui était habitué à faire tourner ses terminaux sous le système d’exploitation le plus répandu au monde et largement devenu un incontournable.

Loin de se laisser happer par ces mesures gouvernementales, Huawei a rapidement déployé une énergie débordante pour un projet qu’il avait débuté quelques années auparavant mais qui ne présentait initialement pas de caractère d’urgence : HarmonyOS. Le système d’exploitation Made by Huawei a donc vu le jour, bien que pour l’heure il ne soit pas encore déployé dans sa version définitive.

Cette mouture finale devrait théoriquement être proposée sur toute une série de smartphones à compter du mois de juin. Au total, plus de 40 mobiles seraient concernés.

Dans l’attente de son lancement officiel, seuls quelques privilégiés peuvent découvrir avant l’heure sa bêta. Plusieurs vidéos de présentation ont d’ailleurs été publiées par des leakers en vue de présenter au grand public et avant l’heure l’interface d’HarmonyOS. Sur ces premières images non officielles, l’interface semble relativement intuitive et fortement inspirée d’Android. Les plus réticents aux changements ne devraient donc pas perdre leurs repères.

Plusieurs constructeurs pourraient eux aussi basculer

Selon plusieurs leakers dont MyFixGuide, quatre grands noms commenceraient à marquer leur intérêt pour HarmonyOS. Il s’agit de Xiaomi, Oppo, Vivo et Meizu. Ils se seraient d’ailleurs rapprochés de Huawei en vue d’obtenir de plus amples informations sur ce système d’exploitation à venir.

Au cours des prochaines années, Huawei pourrait donc ne plus être un cas isolé à ne pas proposer Android, en dehors d’Apple bien sûr. A ce stade, il est toutefois trop tôt pour savoir ce qui motive réellement ces concurrents asiatiques. Peut-être craignent-ils des représailles américaines sachant que Xiaomi et Oppo particulièrement se sont frayés une place de choix dans le classement des plus gros constructeurs à l’échelle mondiale.

A l’inverse, ces démarches peuvent également être rattachées à une croyance en l’avenir de ce système d’exploitation, couplée à une volonté de se montrer plus indépendant face à un géant comme Google. Si tel est le cas, Xiaomi, Oppo et Vivo auraient décelé tout le potentiel d’HarmonyOS avant même son lancement officiel.

Cette tendance pourrait donner une nouvelle jeunesse à Huawei, qui a malheureusement perdu des parts de marché suite à ces restrictions. Si HarmonyOS s’avère être un succès, il pourrait retrouver sa place aux côté de Samsung et Xiaomi, dans le top du podium mondial. 

Nos recommandations
Article OnePlus renforce la fusion avec Oppo

Publié le 18 juin 2021Le rapprochement entre les deux filiales du groupe BBK Electronics …

  • 0 J'aime
Article Xiaomi : un Mi Mix Fold 2 serait en préparation

Publié le 16 juin 2021Alors que la première génération de smartphone pliable de Xiaomi a …

  • 0 J'aime
Article Huawei tease l’appareil photo du P50

Publié le 4 juin 2021Lors du lancement d’HarmonyOS, le géant asiatique a teasé son futur …

  • 0 J'aime