En cours de chargement...

Huawei ban : le boycott s’assouplit côté américain

Publié le 10 octobre 2019

Nouveau rebondissement dans l’affaire qui oppose Huawei au gouvernement américain. Il semblerait que plusieurs entreprises aient reçu l’autorisation de commercer avec le géant chinois. 

Alors que le constructeur chinois subit les foudres américaines depuis plus de six mois, le gouvernement de Donald Trump semble lâcher du lest quant aux autorisations des entreprises américaines à commercer avec le géant de la téléphonie. 

Cela fait plusieurs mois que le feuilleton entre Huawei et les États-Unis tient le monde en haleine. L’une des conséquences les plus visibles de cette sanction s’est révélée lors de la présentation de la gamme Mate 30 à Munich en septembre dernier. Les terminaux présentés n’étaient en effet pas pourvu d’Android et des applications du géant de Mountain View. Un handicap qui a forcé Huawei à retarder la commercialisation de ses mobiles ailleurs qu’en Chine. Aujourd’hui, si la présence de Google ne semble toujours pas se profiler (alors que, rappelons-le, les Mate 30 devraient arriver dans l’hexagone très prochainement), les États-Unis semblent avoir fait un pas en direction de l’entreprise chinoise. 

Petits pas timides, mais petits pas quand même

D’après le New York Times, le gouvernement de Donald Trump aurait en effet donné son feu vert pour approuver les licences de certaines entreprises et les autoriser à commercer avec Huawei. Sont concernées des entreprises dont le contenu est considéré comme « non sensible » par les États-Unis. Une preuve de bonne foi venant d’outre-Atlantique alors que les négociations commerciales doivent reprendre cette semaine, et ce pour la 13e fois. 

Pour le moment, seuls les Huawei Mate 30 sont réellement affectés par les sanctions américaines et l’entreprise de téléphonie a jusqu’ici tenu à rester discrète sur le sujet, même si elle a su montrer qu’elle ne manquait pas de ressources pour contrer ces difficultés. 

En attendant, l’ensemble des terminaux précédemment commercialisés bénéficient toujours des licences Google et devraient d’ailleurs prochainement passer sous Android 10. Il faudra probablement patienter encore pour connaître le dénouement de ces négociations commerciales que chaque pays traite avec la plus grande attention en essayant, tant bien que mal, de tirer son épingle du jeu. 

Commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir commenter

Nos recommandations
Article Orange a aussi son assistant vocal

Publié le 12 novembre 2019Jusqu’à ce jour, le marché des assistants vocaux était …

Article Oh appli Day !

Publié le 8 novembre 2019Parce qu’elles font partie intégrante de nos vies, nous leur …

Article Le SMS sonne ses dernières heures

Publié le 7 novembre 2019Quotidiennement utilisé, le SMS devrait prochainement …