En cours de chargement...

Huawei envisage de se séparer d’Honor

Honor 9X

Publié le 12 novembre 2020

L’information serait sur le point de devenir officielle. Le fabricant de smartphones chinois aurait décidé de vendre sa filiale Honor dédiée aux smartphones abordables.

Les sanctions américaines semblent avoir ébranlé plus qu’on ne le pensait le géant Huawei. Privé de tout contrat avec des sociétés américaines et progressivement de l’essence de son travail et de la compétitivité de ses produits, le fabricant chinois a été dans l’obligation de réagir et de revoir sa stratégie globale.

Dans ce contexte particulier, même le changement de présidence des Etats-Unis ne semble pas suffisant pour faire revenir Huawei dans la course, du moins pas de la façon dont il faisait par le passé.

Ainsi, selon une information relayée par l’agence Reuters, le groupe, qui détenait à 100% la filiale Honor, aurait décidé de s’en séparer définitivement, afin de permettre à la marque de poursuivre son expansion indépendamment de tout ce que doit confronter le constructeur de l’Empire du Milieu.

Cette filiale avait été créée en 2013 et commençait à bénéficier d’une belle reconnaissance à l’international grâce à son positionnement sur de l’entrée-de-gamme, donc à prix très abordable, tout en proposant un niveau d’équipement minimum plus que satisfaisant. Cette stratégie était finalement assez proche de celle de son concurrent Xiaomi à travers sa marque Redmi, qui a rapidement su conquérir les mobinautes à travers tous les continents.

Une belle opportunité pour Digital China

Honor représentent tout de même plus de 25% du parc de smartphones vendus dans le monde et ne se limite d’ailleurs pas uniquement aux terminaux mobiles. Sous l’appellation Honor, le groupe commercialise également des ordinateurs portables, des montres connectées, des téléviseurs. Le potentiel de cette entreprise est donc significatif et a su attirer des investisseurs.

Selon Reuters, l’opération financière serait sur le point d’être finalisée pour un montant équivalent à 12,9 milliards d’euros. L’essentiel des parts ont été cédées à Digital China, une société chinoise spécialisée dans le numérique et cotée à la Bourse de Hong Kong. Elle-même est le produit de la scission entre Lenovo et Legend Group il y a maintenant 20 ans.

Digital China aurait des projets ambitieux pour sa nouvelle recrue puisqu’elle prévoirait une introduction en Bourse à l’horizon 2023-2024.

Des questions encore en suspens sur l’après-Huawei

Pour l’heure, ni Honor ni Huawei n’ont confirmé cette opération majeure mais une annonce serait a priori attendue pour ce week-end.

A ce stade, nous n’avons donc pas encore d’information quant à la politique de suivi et de support des produits actuels, ni même sur le fait que le groupe conserve la marque en tant que telle. Malgré tout, le groupe Huawei a toujours fait preuve de raison et a démontré par le passé toutes ses qualités et son professionnalisme, laissant supposer que sa filiale Honor sera entre de bonnes mains et surtout dans le respect des utilisateurs actuels, des clients en devenir, mais aussi de ses équipes.

Nous en apprendrons davantage dans les semaines à venir et vous tiendrons informés de l’évolution de cette cession, ainsi que de l’impact sur les produits.

Nos recommandations
Article Qualcomm pourrait équiper les smartphones Huawei

Publié le 16 novembre 2020Dès que l’on pense Huawei au bord de l’abandon, de nouveaux …

  • 0 J'aime
Article Samsung regagne le podium, Apple recule à la 4ème place

Publié le 3 novembre 2020Le classement des ventes des constructeurs de smartphones vient …

  • 0 J'aime
Article EMUI 11 : Huawei met à jour massivement ses smartphones

Publié le 2 novembre 2020Alors que la plupart des constructeurs ont commencé à déployer …

  • 0 J'aime