En cours de chargement...

Huawei souhaite voir les applications Google intégrées à son store

©Mark Chan via Unsplash

Publié le 1er avril 2020

Le géant chinois a suggéré il y a peu que les applications de la firme américaine puissent être proposées sur l’AppGallery. Une solution alternative pour contourner les sanctions américaines ?

La bataille entre l’administration Trump et le gouvernement chinois fait maintenant rage depuis bientôt un an. Placé en mai dernier sur une liste noire d’entreprises avec lesquelles il était interdit de commercer, le géant de la téléphonie s’est retrouvé en porte-à-faux, au grand dam et du constructeur, et de ses partenaires américains, tout aussi ennuyés que lui par la décision américaine. 

Ne voyant le bout du tunnel, Huawei a finalement choisi de développer ses nouveaux terminaux en utilisant la version open source d’Android. Si cette version permet de bénéficier d’un environnement confortable et familier pour les utilisateurs, il y a quand même un couac : aucun des derniers-nés de Huawei ne bénéficie des services mobiles de Google. Adieu donc Gmail, Google Photos, Maps, Google Drive ou encore YouTube. Cela devient d’autant plus handicapant que certaines applications ne peuvent pas non plus fonctionner sans l’accès à ces fameux services mobiles. 

Des applications Google disponibles via l’AppGallery : une solution alternative ?

Le problème s’il handicape Huawei, contrarie également Google pour qui le constructeur chinois représentait une très belle plateforme de mise en place de ses services. Google a d’ailleurs fait la demande de plusieurs dérogations auprès du gouvernement américain pour reprendre partiellement des échanges commerciaux avec Huawei… en vain. 

Dans une interview accordée au média américain CNBC, Eric Xu, vice-président de Huawei a ainsi suggéré à Google de rendre ses principales applications disponibles dans son AppGallery. Ce ne serait pas une première pour Google qui propose déjà ses principales applications pour les possesseurs d’iPhone qui, comme chacun le sait, ne tournent pas sous Android, mais sous iOS. 

Une option qui pourrait permettre de rendre la vie des utilisateurs occidentaux plus confortables si elle était adoptée. Il faut cependant rester prudent quant à cette idée. Si elle est indéniablement pertinente, reste à savoir ce que prévoit le décret américain sur le sujet. On rappelle que Google a fait plusieurs demandes infructueuses de dérogation. La crise sanitaire mondiale occupant également plus les esprits ces derniers temps, il faudra probablement un peu attendre avant d’avoir plus d’informations sur la faisabilité de la chose. On espère cependant que ce chemin soit pris, tant pour Google que pour les utilisateurs occidentaux des nouveaux smartphones Huawei. 

Commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir commenter

Nos recommandations
Article iPhone : une faille majeure se propage depuis 10 ans

Publié le 27 mai 2020Il y a quelques jours, Apple a avoué la présence d’une vulnérabilité …

Article Realme annonce sa première montre connectée à un prix …

Publié le 25 mai 2020Le géant des smartphones se met lui aussi aux objets connectés et …

Article Oh appli Day !

Publié le 22 mai 2020Parce qu’elles font partie intégrante de nos vies, nous leur …