En cours de chargement...

Images violentes : quel danger pour nos enfants ?

À tous les âges, on peut être choqué par des images, c’est la vie. Quand la cause est entendue, aidez votre enfant à décoder ce qui l’a agressé… Sans votre aide, il est incapable d’avoir une quelconque distance vis-à-vis de ce qu’il regarde.

Une violence parfois indirecte

Certaines images, surtout celles qui sont chargées d’émotivité, angoissent un enfant alors qu’elles ne contiennent pas de scène violente à proprement parler. Même dans les programmes matinaux !

Vous avez pris le réflexe d’éteindre le journal télévisé s’il est dans la pièce ? Vous avez mille fois raison car la brutalité des reportages pourra lui causer des cauchemars.

Quand il maîtrisera le langage, il pourra plus facilement s’exprimer sur ce qu’il ressent mais en attendant, il a besoin d’un parechoc, c’est vous ou tout référent avec qui il pourra échanger sur ce qu’il voit.

Images violentes : en parler tout de suite avec l’enfant

À moins de le faire vivre hors du monde (et encore), il n’est pas impossible que votre petit soit un jour ou l’autre confronté à des images violentes. Convaincue par les études récentes qui dénoncent les effets nocifs de la télé avant 3 ans, vous avez peut-être réglé le problème en laissant les écrans sur off. Mais passé cet âge, avec l’école, la fatigue aidant quand vous rentrez du travail, vous laissez faire parce que, quand même, la télé, c’est la nounou idéale pendant qu’on a des choses à régler. Restez vigilant.

• Bannissez les programmes pour adultes.

• Discutez de ce qui passe à la télé quand elle est allumée.

• Encouragez l’enfant à commenter ce qu’il voit quand tout va bien, pour que le jour où ça ne va pas, il le dise naturellement.

La télé, ce n’est pas du cinéma, non seulement on a le droit de parler, mais c’est bénéfique ! Et l’impact d’une image violente sera bien moindre si vous êtes à ses côtés (ou pas loin) pour en discuter tout de suite après.

Paroles de spécialiste : les infos, pas pour bébé

« Ne dînez pas avec votre petit devant les informations » conseille Serge Tisseron, psychiatre, psychanalyste.

Tout ce qui met en scène les événements de la vie réelle est ce qui présente le plus de risque de perturber les jeunes enfants. C’est le contexte émotionnel qui importe pour l’enfant petit. Ne regardez pas la télévision en prenant le repas du soir. Ce sont en effet les programmes d’actualité qui sont les plus perturbants pour les enfants, et faire manger un enfant devant une télé allumée consiste à le prendre en otage devant son assiette. En outre, le temps du repas est idéal pour parler ensemble.

Cet article est extrait de "Génération parents" de Nathalie Le Breton et Marine Vernin, de l'émission Les Maternelles (diffusée du lundi au vendredi à 8h55 sur France 5), aux éditions de La Martinière.
Commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir commenter

Nos recommandations
Article Comment faire comprendre les interdits à un enfant ?

Que vous attendiez votre premier enfant ou que vous soyez déjà maman, il est normal et …

Article Top 5 des appli pour bébé

Ca y est, bébé est là ! Entre le nombre de biberons ou de tétées, les petits bobos ou le …

Article Bébé connecté, pour ou contre ?

Nous sommes 72% à posséder un ordinateur portable, 61% un smartphone et 46% une tablette. …