En cours de chargement...

Interview : lumière sur Neon, le nouvel album des Cats on Trees

A l’occasion de la sortie de leur nouvel albume Neon, nous avons le plaisir d’échanger avec Nina des Cats on Trees. Entretien placé sous le signe de la simplicité et de l’optimisme.

Votre deuxième album sort le 16 mars, trois ans après le premier. Vous avez pris votre temps pour l’écrire : un besoin artistique de laisser mûrir vos idées et compositions ?

Nina : Suite à la sortie du 1er album, nous avons énormément tourné (environ 2 ans), mais ce n’est pas la tournée qui nous a empêché de composer - nous composons quand même. Nous avons eu le besoin de nous reposer, de retrouver nos familles, nos ancrages et, Yohann et moi, de nous retrouver en dehors de la tournée. Nous avons composé une soixantaine de chansons, puis nous avons fait un écrémage drastique pour n’en garder que 10. Puis nous avons testé quatre ou cinq versions pour chacune avant de trouver la bonne. Nous voulions aller au bout de chaque idée pour trouver la bonne chanson. Nous avons la chance d’avoir un label qui nous laisse le temps de créer ainsi.

Quel est le fil rouge de cet opus ?

Nina : L’album est cohérent mais chaque chanson raconte une histoire vraiment différente. Le fil rouge est la réalité de nos vies et même si c’est imagé, c’est bien de nos vies qu’il s’agit. L’album est donc très varié.

Où avez-vous puisé votre inspiration ?

Nina : Chaque chanson est tellement personnelle qu’elle est toujours liée à notre vie. Le morceau Keep on dancing a été créé suite aux attentats du 13 novembre. Beaucoup d’amis nous ont relaté des histoires, nous avons entendu beaucoup de témoignages de gens qui les ont vécus de l’intérieur. Même si la tonalité du morceau est positive et pleine d’espoir, nous nous sommes inspirés de l’actualité. Nous nous inspirons aussi de films, de livres, d’expositions, de voyages…

Pas de collaborations sur cet album ?

Nina : C’est vraiment un album que nous avons créé tous les deux : pas de collaboration ! A part pour la production, avec Angelo Foley par exemple.

Si vous deviez définir ce nouvel opus en un mot ?

Nina : Je dirais la lumière et l’espoir, si je peux dire deux mots. Cela rejoint le nom de l’album qui s’appelle Neon. La lumière qui éclaire dans la nuit nous plaît énormément car elle représente l’espoir.

Il y a beaucoup d’espoir et de positivité dans cet album : est-ce une volonté ?

Nina : Cela fait vraiment partie de notre personnalité. Même si nous tombons parfois dans la mélancolie, nous sommes profondément des gens positifs et notre entourage l’est tout autant. Nous avons donc envie de rendre cette positivité à nos amis, et à travers notre musique. Cela nous rend heureux. Il ne s’agit pas d’une démarche.

Quel est le titre qui vous tient le plus à cœur et pourquoi ?

Nina : Je dirais Mama said, car c’est un album sur lequel nous avons beaucoup travaillé les voix. J’aime chanter et j’adore chanter à plusieurs. C’était une petite frustration de ne pas avoir développé cela sur l’album précédent. Donc sur Mama said, je me suis éclatée à faire un morceau avec quasiment uniquement des chœurs. Je suis contente car nous travaillons le live en ce moment et nous voulions que le rendu soit très organique ; le fait de pouvoir chanter tous les chœurs sur scène comme sur l’album est une réelle satisfaction. Je suis très contente d’avoir pu le faire.

Avec quel artiste en particulier rêveriez-vous de collaborer ?

Nina : Il y en a plein ! Personnellement, j’ai envie de collaborer depuis longtemps avec Dominique A. Nous avons repris Le courage des oiseaux sur l’ancienne tournée. Je le suis depuis de nombreuses années et cela a été un plaisir très personnel de jouer une de ses chansons en live. Et je suis ravie, car il a pu écouter notre chanson et l’a beaucoup aimée. J’aimerais beaucoup la chanter un jour avec lui !

Un mot sur votre actu ?

Nina : La tournée commence mi-avril, nous avons de très belles dates prévues, dont une qui me terrorise (rires) : nous avons la chance de jouer aux arènes de Nîmes avec Vianney : j’ai vu plusieurs concerts là-bas et j’ai été subjuguée par la beauté du lieu. Nous ferons aussi quelques festivals cet été, puis une tournée en septembre avant d’attaquer une grosse tournée de deux ans si tout va bien, comme la précédente. C’est que nous voulions.

Un grand merci à Nina des Cats on Trees.

Commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir commenter

Nos recommandations
Article Chapter one : l'album de Kimberose

La voix de Kimberly Kitson Milles rappelle celle des divas du jazz et de la soul, de …

Article Shaka Ponk, The Evol’, le nouvel album

Nommé aux Victoires de la Musique dans la catégorie « Album Rock », le dernier album de …

Article Dany Brillant remet le swing à l’honneur

A l’occasion de la sortie de son nouvel album, nous avons eu le plaisir d’échanger avec …