En cours de chargement...

La diversification alimentaire : les grandes étapes

Goûter au jus d’une poire mûre ou à la douceur d’une purée de patate douce : c’est en général vers 6 mois que commence la diversification alimentaire du bébé. En effet, le lait, jusque-là aliment exclusif, ne suffit plus à couvrir tous ses besoins. Peu à peu, votre enfant va pouvoir découvrir de nouvelles saveurs et textures pour enfin passer à une alimentation de « grand » !

Diversification alimentaire : y aller progressivement

Bien souvent, la diversification alimentaire entre en jeu entre le cinquième et le sixième mois de l’enfant. En effet, celui-ci devrait pouvoir déglutir et mastiquer les aliments mous. De plus, les médecins considèrent qu’à partir de cet âge, le risque de développer des allergies est nettement diminué. Néanmoins, après en avoir parlé avec votre pédiatre et si votre enfant présente une curiosité particulière pour la nourriture, la diversification alimentaire peut commencer dès le quatrième mois. Chacun son rythme !

Pour guetter toute allergie alimentaire mais aussi habituer le palais de votre bébé, commencez par lui faire manger un légume sur deux jours. Vous pourrez ainsi voir s’il aime ou non et s’il le tolère. Au troisième jour, passez à un nouveau légume.

C’est seulement après deux semaines de légumes que votre enfant aura droit à sa première compote de fruits. Là encore, faites-lui découvrir les fruits un par un, et sur deux jours.

Qu’y a-t-il au menu enfant ?

Si vous décidez de préparer des purées ou des compotes maison, il est important de ne pas ajouter de sel ou de sucre afin de ne pas perturber l’organisme de bébé et ne pas fausser ses goûts. De même, préférez les fruits et légumes issus de l’agriculture biologique.

Au début, c’est-à-dire vers quatre ou six mois, privilégiez les légumes peu fibreux et aux saveurs douces, comme la carotte, les haricots verts, les petits pois ou encore le potiron. Quelques mois plus tard, vous pourrez aller vers des aliments au goût plus prononcé, tel que le chou-fleur ou la betterave.

C’est seulement au bout de 15 jours que votre enfant pourra savourer sa première compote. Là encore, privilégiez la douceur avec de la pomme, de la poire ou de la banane. Par la suite, vous pourrez lui présenter des compotes aux fruits rouges ou aux fruits jaunes comme la pêche ou l'abricot. Vers 7 ou 8 mois, votre enfant pourra goûter au poisson et la viande, à condition que tout soit bien cuit.

Et si bébé n’aime pas certains aliments ?

Si votre enfant refuse un aliment, n’hésitez pas à le lui présenter une nouvelle fois une ou deux semaines plus tard, sous une autre forme, un nouveau visuel. Ne négligez pas non plus les épices et herbes, comme le persil ou le cumin, à petite dose, pour apporter plus de goût. Dans tous les cas, le forcer à manger serait contre-productif et source de stress, pour lui comme pour vous

Commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir commenter

Nos recommandations
Recette Purée de riz et carotte

Lavez, épluchez et coupez en très petits dés la carotte. Dans une casserole, faites …

Recette Brocolis au poisson

Coupez et lavez les têtes de brocolis. Pelez et coupez la pomme de terre en petits dés. …

Recette Velouté de potiron

Épluchez et coupez la chair du potiron.Pelez et lavez la pomme de terre et …