En cours de chargement...

Le stress a-t-il un impact sur la fertilité ?


Le stress est un ensemble de réactions physiologiques, comportementales et psychologiques, face à des stimulations perçues comme contraignantes. Le sujet soumis au stress ressent une tension ou une pression dans une situation donnée. Le cortisol, l’hormone du stress, est alors synthétisé et libéré dans l’organisme. Si le stress entraîne des modifications sur un plan physique ou physiologique, quelle incidence a-t-il sur la fertilité ? Une femme stressée a-t-elle plus de difficulté à concevoir un enfant qu’une femme plus détendue ? Quel est l’impact du stress sur la fertilité ?

Impact du stress sur la fertilité : des théories non démontrées

Il existe plusieurs théories ayant pour objet l’incidence du stress sur la fertilité. Selon certains experts, l’émission de cortisol (au cours des épisodes de stress) chez une femme en âge de procréer perturberait le cycle menstruel. Ceci engendrerait donc une difficulté à concevoir pour la femme. Chez l’homme, le stress entraînerait la diminution de production de spermatozoïdes, ce qui contribuerait, là encore, à une baisse de fertilité du sujet. Toutes ces données n’ont cependant pas été réellement démontrées pour le moment.

Le lien stress et fertilité difficile à établir

Des études sur l’impact du stress sur la fertilité ont bien été effectuées. Elles ne semblent pas significatives tout simplement parce que le stress n’est pas une donnée tangible. Il varie d’un individu à l’autre et ne se manifeste pas pour les mêmes raisons. Difficile donc de démontrer qu’une femme stressée aura plus de chances de concevoir un enfant si son taux de stress diminue.

Considérer le stress ajouté à d’autres facteurs

Si l’incidence négative du stress n’est pas formellement démontrée, on peut tout de même penser que le stress couplé à d’autres facteurs peut représenter un frein à la fertilité. Il est donc primordial de veiller à lutter contre ses effets pour conserver une bonne hygiène de vie tout en pratiquant une activité sportive régulière ou une activité relaxante : sophrologie, yoga, massages…

Des facteurs comme une mauvaise alimentation, l’âge tardif, l’obésité ne favorisent pas la conception d’un enfant. Si le stress s’ajoute, on peut aisément comprendre pourquoi la fertilité de la femme est mise à mal.

L’impact du stress sur la fertilité n’est pas véritablement connu. Les théories avancées, suite à certaines études, sont plus des suppositions que des affirmations. Cependant, une donnée est certaine : le stress n’a pas d’effet bénéfique sur la fertilité. Il peut, associé à d’autres facteurs, être un frein et gêner la fécondation. Si vous essayez d’avoir un enfant, pour maximiser vos chances de procréer, veillez donc à vous détendre et à lutter contre les effets négatifs du stress. Suivez également quelques règles pour une vie saine. Avoir une alimentation équilibrée, éviter le surpoids sont, par exemple, des actions positives pour booster votre fertilité.

Commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir commenter

Nos recommandations
Article Infertilité et stérilité, quelles différences ?

Lorsqu'un homme et une femme ont décidé de devenir parents, la suite des événements …

Article Difficultés à tomber enceinte, quand Bébé se fait …

En 2016, l'âge moyen de conception du 1er enfant est de 30 ans. Cependant, le désir de …