En cours de chargement...

Les légumineuses, un allié généreux en cuisine

Vous entendez de plus en plus souvent parler d’elles et pour cause : les légumineuses sont des aliments à privilégier dans l’assiette, pour une alimentation équilibrée.

Les légumineuses, kézako ?

Les légumineuses font partie de la grande famille des féculents, qui comprend aussi le pain, les céréales et produits céréaliers (riz, quinoa, blé, avoine, pâtes, semoule, polenta...) et les pommes de terre.

Comme le nom l’indique, il s’agit des graines de certains légumes. On les appelle « légumes secs »: les fèves, les haricots secs (blancs, rouges, noirs, romains, lingots, pinto, azuki, coco, mogettes, flageolets…), les lentilles (vertes, brunes, noires, rouges), les pois secs, cassés ou entiers, et les pois chiches. 

Si elles ont le vent en poupe, c’est parce que les consommateurs font de plus en plus attention à ce qu’ils mettent dans leur assiette et aux bienfaits des aliments. Avec les légumineuses, ils sont servis ! Elles sont bourrées de qualités : rassasiantes et savoureuses, elles apportent des glucides et sont également riches en protéines, ainsi qu’en vitamines, minéraux et fibres.

Consommées au moins deux fois dans la semaine comme féculent ou en substitut de la viande elles raviront vos papilles. 

Comment les déguster ?

Les légumineuses existent sous forme sèche ou en conserve, prêtes à être consommées.

La préparation ne nécessite pas de formation auprès d’un grand chef : il suffit de les laisser tremper quelques heures dans l’eau froide pour les rendre plus digestes (hormis les lentilles, flageolets et pois cassés) puis d’égoutter, rincer et cuire à feu doux, avant de les assaisonner. Elles se conservent bien plusieurs jours au frigo alors autant les cuisiner en grande quantité pour gagner du temps en semaine !

Bonnes pour la planète aussi

Manger des légumineuses contribue au respect de l’environnement. La raison ? Leur mode de culture utilise peu d’eau et enrichit le sol en azote. Elles peuvent contribuer à réduire la consommation de viande grâce à leurs protéines végétales. L’assiette idéale ? Un quart de légumineuses, un quart de céréales et une moitié de légumes.

Les légumineuses, qui font partie des premières plantes cultivées dans le monde, étaient autrefois consommées en grande quantité. Il est temps de reprendre de bonnes habitudes alimentaires ! 

Référence : axe 1 du PNNS 4

Nos recommandations
Article Des légumes à volonté et tous les jours pour être en forme !

Manger 5 fruits et légumes par jour : un credo que l’on connait tous et finalement si …

  • 0 J'aime
Article Le poisson : un véritable allié pour la santé

Saviez-vous que nos grands-mères prétendaient que manger du poisson rendait intelligent ? …

  • 0 J'aime
Article Recettes du placard pour régaler les papilles

La cuisine du placard, rien de plus simple. On commence par un état des lieux du …

  • 1 J'aime