En cours de chargement...

Oh Appli Day !

Publié le 18 janvier 2019

Parce qu’elles font partie intégrante de nos vies, nous leur consacrons ce rendez-vous hebdomadaire pour vous donner de leurs nouvelles. Alors quoi de neuf cette semaine du côté des applis ?

Twitter — Ce lundi, Twitter a annoncé avoir corrigé un bug ayant exposé publiquement des comptes pourtant dits privés grâce à l’option « protéger mes tweets ». Si un utilisateur a effectué un changement sur son compte (modifier l’adresse mail par exemple) depuis l’application Android alors que ladite option était activée, il est possible qu’elle se soit désactivée seule. Le problème a été corrigé et les utilisateurs concernés ont été notifiés. Mais Twitter ne peut estimer le nombre de personnes touchées, car la faille est longtemps restée sans se faire remarquer à savoir du 3 novembre 2014 au 14 janvier 2019 !

Spotify — Il y a un peu moins de deux ans, l’application de streaming musical a été intégrée à Google Maps et Waze pour rendre l’accès aux playlists simplifié, même quand on est perdu. Aujourd’hui, Spotify optimise son implémentation au sein des deux outils de navigation. Le mode « Car view » propose un écran de lecture épuré, débarrassé de la jaquette de l’album et de fonctions superflues. Seul le nom du titre et de l’interprète apparaissent en gros caractères sur fond neutre avec seulement les boutons de contrôle « titre suivant », « play/pause », « shuffle » et « favoris ». Spotify espère ainsi minimiser les sources d’inattention que peut engendrer l’utilisation de l’application musicale.

Facebook — Le chef de la cybersécurité de Facebook a annoncé dans un rapport qu’un peu moins de 500 comptes, pages et groupes ont été supprimés à cause de leur « comportement inauthentique coordonné sur Facebook [et Instagram] ». En coordonnant leurs activités (partages, commentaires, likes…), les initiateurs de ces faux comptes, pages et groupes pouvaient amplifier leur présence ainsi que leur audience pour mieux répandre leurs idées. En apparence, on avait affaire à des pages d’informations sur des sujets variés (particulièrement en politique) ou même des comptes de politiciens ou spécialistes. Mais en réalité, ce sont deux campagnes massives de désinformation basées en Russie et actives dans de nombreux pays d’Europe de l’Est qui ont été identifiées. La plus importante des deux semblant provenir de Sputnik, un média moscovite financé par le gouvernement russe et régulièrement accusé de servir la propagande du Kremlin. Néanmoins, Facebook insiste sur le fait que la suppression de l’ensemble de ces comptes/pages/groupes est justifiée par leur comportement et non leur contenu.

YouTube — La plateforme de streaming vidéo a décidé d’interdire le téléchargement de vidéos se montrant en situation pouvant mettre sa vie, ou celle des autres, en danger. Derrière cette décision, on retrouve la multiplication des vidéos de challenges à caractère dangereux. Il y a par exemple le # InMyFeelingChallenge où un conducteur sort de sa voiture en marche pour danser sur une chanson de Drake. Dernièrement c’est le #BirdBoxChallenge qui inquiète puisqu’il consiste à se bander les yeux et effectuer des actions diverses à la manière des personnages du film Bird Box. Si le défi était plutôt enfantin au début, très vite certains ont commencé à se filmer en train de conduire ou de marcher sur une voie ferrée avec les yeux bandés. YouTube espère, par cette décision, dissuader les utilisateurs de délibérément se mettre en danger pour récolter quelques vues.

Mais aussi 

Netflix — « Netflix va interdire le partage de compte, fini de squatter le compte d’un ami », c’est l’effrayante rumeur qui a secoué plus d’un fan du service de streaming vidéo. Heureusement, Netflix a démenti. Ouf.

Netflix, 2e épisode — C’est l’ascenseur émotionnel pour les utilisateurs de Netflix. Aux États-Unis, la plateforme de streaming vient d’annoncer une hausse de ses prix, faisant passer les différents abonnements mensuels de 8 à 9 $, 11 à 13 $ et 14 à 16 $. Une augmentation qui a fait réagir l’ensemble des utilisateurs présents dans l’Hexagone. Mais pas d’inquiétude à avoir apparemment puisque l’entreprise assure que cette augmentation aux USA n’affectera ni la France ni le reste de l’Europe.

À la semaine prochaine pour de nouvelles infos des apps !

Commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir commenter

Nos recommandations
Article Google suspend un projet de reconnaissance faciale pour …

Publié le 15 octobre 2019Une nouvelle fois Google se retrouve sous les feux des …

Article Android 10 bientôt sur tous les nouveaux smartphones

Publié le 14 octobre 2019Dès 2020, les constructeurs mobiles ayant fait le choix …

Article Oh appli Day !

Publié le 11 octobre 2019Parce qu’elles font partie intégrante de nos vies, nous leur …