En cours de chargement...

Oh appli Day !

Publié le 20 mars 2020

Parce qu’elles font partie intégrante de nos vies, nous leur consacrons ce rendez-vous hebdomadaire pour vous donner de leurs nouvelles. Alors quoi de neuf cette semaine du côté des applis ?

Apple — face à l’épidémie du coronavirus, la marque à la pomme a décidé de sévir quant au business lié au développement de cette pathologie. Le groupe va imposer une limitation dans le nombre d’applications qui traitent de près ou de loin du COVID-19. Cette initiative, qui fait suite à la volonté de Google de ne plus rémunérer les vidéos YouTube qui font des vues grâce à ce thème, permet de montrer la sensibilisation qui existe autour de la santé mondiale. Face à ce fléau, les deux géants ne veulent pas contribuer à un enrichissement sur le dos de la maladie qui touche aujourd’hui tous les continents. Seules les applications utiles et à visées informatives seront autorisées.

Très engagée dans la lutte contre l’épidémie, Apple a d’ailleurs décidé de fermer tous ses points de vente à travers le monde jusqu’au 27 mars au moins, et ce avant toute demande des gouvernements concernés.

Microsoft — l’éditeur américain a lancé une application permettant de voir en temps réel l’évolution du coronavirus pays par pays. La France figure naturellement sur cette cartographie. Tous ceux qui souhaitent se renseigner sur l’évolution du pathogène peuvent donc avoir accès à une application fiable et sécurisée. Ce point est essentiel, car nombre de solutions mobiles liées à l’épidémie sont infectées de malwares. Il ne s’agit pas d’une application en tant que telle, mais d’un site internet, baptisé Bing Covid Tracker. Il est donc accessible depuis un smartphone, une tablette et un ordinateur. Voici l’adresse du lien : bing.com/covid.

Facebook — attention à toutes les informations qui circulent sur les réseaux sociaux tels que WhatsApp et Facebook. Nombre d’entre elles correspondent à des fake news. Ceci vaut naturellement pour la plupart des sites de réseaux sociaux. Canulars, détournements d’information, faux conseils, révélations erronées sont très fréquents sur ces supports. Privilégiez des médias reconnus et les sites du gouvernement pour vous renseigner sur toutes les avancées et les mesures relatives au coronavirus. De même, prêtez gare aux emails frauduleux qui risquent de s’accroître dans semaines à venir avec le confinement.

Google — nouvelle avancée sur Maps, qui saura ravir nombre de conducteurs. Alors que sur les routes les changements de limitations de vitesse sont de plus en plus fréquentes (130, 110 et 90 sur autoroutes, 80 ou 70 sur les routes nationales), laissant parfois les automobilistes un peu désarmés, Google a intégré une nouvelle fonctionnalité intéressante. Désormais, les internautes pourront connaître en temps réel les limitations de vitesse sur les routes qu’ils empruntent. Pour aller plus loin, si le conducteur dépasse la limite autorisée, sous réserve d’avoir au préalable activé l’option concernée, le panneau indiquant la vitesse maximale admise change de couleur. 

Commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir commenter

Nos recommandations
Article Google Maps indique les établissements qui assurent une …

Publié le 7 avril 2020L’application Google Maps s’est depuis quelques jours équipée d’un …

Article Coronavirus : l’attestation dérogatoire numérique est …

Publié le 6 avril 2020Depuis ce lundi 6 avril 2020, il est possible de disposer d’une …

Article Pixel 4a : plus de rapidité et d’autonomie

Publié le 7 avril 2020Google semble avoir profité de la préparation de sa gamme …