En cours de chargement...

Oppo se préparerait à développer ses propres puces

Publié le 25 octobre 2021

Oppo pourrait prochainement suivre les traces de concurrents tels que Samsung, Huawei, Google ou encore Apple en équipant lui aussi ses smartphones de puces homemade.

Il souffle actuellement un vent d’indépendance au sein des constructeurs de smartphones. Avec la crise pandémique et certaines problématiques rencontrées par les fabricants de processeurs, une pénurie de semi-conducteurs touche nombre d’entreprises à travers le monde. Or, dans le secteur des mobiles le nombre d’entreprises spécialisées dans la conception et la production de puces est relativement mince. Généralement, la plupart des constructeurs de smartphones font appel à Qualcomm, reconnu notamment pour ses séries Snapdragon, ou encore à MediaTek. Or, depuis quelques mois maintenant, les calendriers des sorties de mobiles sont totalement bousculés faute de composants essentiels.

De nombreux exemples déjà en place

Face à cet impact majeur, nombre d’entre eux cherchent de plus en plus à miser sur leur indépendance, comme l’a toujours fait pour ainsi dire Apple. Samsung est également un modèle car même s’il a recours à Qualcomm pour certaines variantes, il équipe en partie des smartphones premiums de ses puces Exynos. Huawei en est également un bon exemple avec ses puces Kirin, même si aujourd’hui la problématique vient pour elle davantage du bannissement américain. Plus récemment, Google a fait son entrée avec sa nouvelle puce Tensor. Elle vient tout juste d’être dévoilée, à l’occasion du lancement des Pixel 6 et 6 Pro.

Si jusqu’alors ce sont des acteurs relativement anciens qui se sont lancés dans cette aventure, Oppo pourrait les rejoindre. Il faut rappeler que la société chinoise dispose d’un savoir-faire et d’une capacité de recherche remarquable. La conception de ses puces lui permettrait de faire un bond en avant et d’apporter d’autant plus à ses produits déjà très innovants.

Des technologies de pointe dès 2023 ?

Comme le rapporte le journal Nikkei, ce ne seraient pas tous ses smartphones qui seraient concernés, du moins pas dans un premier temps, mais ses modèles haut-de-gamme. Le média évoque une technologie très aboutie avec une gravure en 3 nm, ce qui serait particulièrement impressionnant.

Certes, il ne faut pas s’attendre à voir débarquer dès la rentrée 2022 un smartphone Oppo équipé de la sorte, mais Nikkei estime qu’un horizon 2023 ou 2024 serait envisageable.

Oppo est engagé à avancer, à personnaliser ses smartphones et à miser sur l’intelligence artificielle. Embarquer des technologies adaptées et donc la puce conçue pour répondre à ses besoins ne peut être qu’un plus pour le mobinaute.

Rappelons de plus qu’Oppo appartient au groupe BBK. Dans ce cadre, si un tel projet est finalisé, certaines de ses sociétés soeurs comme OnePlus ou Realme pourraient potentiellement également en profiter à terme. De quoi propulser toutes les marques du groupe comme les plus avancées et les plus innovantes. 

Nos recommandations
Article L’Oppo Fold pour décembre 2021 et le Pixel Fold reporté ?

Publié le 17 novembre 2021Décidément, il ne se passe pas une semaine sans que les rumeurs …

  • 0 J'aime
Article Nouvelles fuites de la future tablette Oppo

Publié le 16 novembre 2021A ce stade, la première tablette d’Oppo ne s’est encore que peu …

  • 0 J'aime
Article Oppo Reno 7 : de nouvelles fuites contradictoires

Publié le 12 novembre 2021Les rumeurs s’enchaînent mais ne se ressemblent pas. Ces …

  • 0 J'aime