En cours de chargement...

Pour Google, les iPhone sont piratés massivement

Publié le 1er octobre 2019

Les iPhone seraient-ils plus fragiles que les smarthones Android ? Non, mais une attaque « massive » a concerné les terminaux d’Apple pendant plus de 2 ans.

Des experts en cybersécurité de Google auraient publié un compte-rendu de recherche portant sur les iPhone. Les smartphones de la marque à la pomme auraient selon eux été fortement touchés par les attaques des hackers au cours de ces dernières années.

Ces experts font référence à une attaque bien précise qui se serait étendue sur plus de deux ans. Les pirates auraient eu recours à un petit panel de sites internet vérolés ciblant particulièrement les iPhone afin d’y installer un logiciel espion.

De cette manière, les pirates pouvaient accéder aux données de localisation, aux mots de passe, au carnet d’adresses, ainsi qu’au contenu des différentes applications de messagerie mobiles dont les plus utilisées et théoriquement sécurisées comme WhatsApp, iMessage, Skype, ou encore Viber pour ne citer qu’eux.

14 failles sur iOS

Selon le rapport publié par les experts de Google, le système d’exploitation mobile d’Apple dans ses versions 10 à 12 contenait pas moins de 14 failles (7 portant sur le navigateur web Safari, 5 sur le noyau du système et 2 sur le système qui permet de cloisonner les applications). Toutes ces failles auraient été corrigées par la marque à la pomme suite à la notification envoyée par Google à Apple en février dernier.

Pour être infecté, il fallait donc d’une part se rendre sur l’un des sites web concernés et d’autre part disposer d’un iPhone tournant sur l’une des trois dernières versions d’iOS. Toutefois, le billet publié par les équipes de sécurité informatique du géant du web a gardé secrète la liste des sites internet ciblés par les hackers, tout comme le nombre de mobinautes concernés. Il précise seulement qu’il s’agissait d’une attaque massive et que les sites vérolés « reçoivent des milliers de visiteurs chaque semaine ».

Le malware présentait toutefois un dysfonctionnement favorable pour les personnes infectées. Dès lors que le smartphone était redémarré, le malware n’était plus fonctionnel.

De petites attentions régulières pour limiter les risques

Jusqu’au mois de février dernier, date à laquelle des actions correctrices ont été mises en place par Apple, le groupe n’avait pas connaissance de telles failles sur ses iPhone. Dès qu’il fut informé de ces attaques, l’éditeur a immédiatement réagi, soucieux de garantir la sécurité de ses différents dispositifs et de montrer l’importance qu’il accorde à la protection des données de ses clients.

Des cas comme celui-ci rappellent la nécessité de préserver au maximum à son propre niveau la sécurité de ses données personnelles. Nous ne le répèterons jamais assez, mais il est essentiel de modifier régulièrement vos mots de passe, d’en adopter des suffisamment longs et complexes, de ne télécharger que des applications connues développées par des éditeurs fiables, de visiter des sites sécurisés et reconnus sur la toile. En effet, même si personne n’est à l’abri d’une attaque (à moins d’être absent de toute connexion), de simples précautions peuvent aider à limiter significativement les risques.

Commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir commenter

Nos recommandations
Article Android 11 : le mode avion pourrait conserver la connexion …

Publié le 3 décembre 2019C’est le site XDA developers qui l’a mis en lumière : le …

Article Xiaomi : un smartphone pliable doté de 5 capteurs pop-up

Publié le 3 décembre 2019Le constructeur chinois Xiaomi prépare un nouveau smartphone …

Article Le SMS sonne ses dernières heures

Publié le 7 novembre 2019Quotidiennement utilisé, le SMS devrait prochainement …