En cours de chargement...

Les prochains iPhone sans 5G ?

Publié le 23 avril 2019

Le temps passe et Apple prend de plus en plus de retard quant à l’intégration de la 5G sur ses smartphones. Alors que certains la proposent déjà dans les zones compatibles, Apple pourrait ne pas voir arriver cette technologie avant 2020 sur ses terminaux.

Il y a deux ans, Apple a décidé de confier la confection de ses puces 5G à Intel. Toutefois, le fabricant semble rencontrer quelques difficultés et annonce un certain retard sur la disponibilité de ses puces de dernière génération.

La firme à la pomme a longtemps travaillé avec Qualcomm pour la 4G. C’est en effet le principal fournisseur des constructeurs de smartphones. Or, depuis quelques années la guerre est ouverte entre les deux entreprises qui ne cessent d’enchaîner les procès. Le divorce a donc été définitivement prononcé il y a deux ans. Toutefois, Apple n’a pas anticipé être l’une des dernières entreprises à proposer la nouvelle norme de réseau. Cette bataille juridique risque donc d’avoir un impact beaucoup plus dommageable que prévu.

Intel avait annoncé lors du Mobile World Congress de Barcelone organisé en février dernier que les premières versions de puces 5G ne devraient pas voir le jour avant début 2020, alors que certains concurrents comme Motorola ou Samsung ont déjà équipé leurs smartphones de telles puces et que la 5G a été officiellement ouverte aux États-Unis par Verizon et en Corée par SK Telecom. Il faut rappeler qu’Intel est à l’origine davantage spécialisée dans les microprocesseurs contrairement à Qualcomm.

Une solution : les fabriquer soi-même !

Face à cette échéance démesurée, Apple se lancerait dans la conception de ses propres chips 5G et confierait ensuite la fabrication en série à une usine basée en Asie. Cette stratégie surprenante permettrait au groupe américain d’avoir un produit totalement personnalisé et adapté à chacun de ses appareils, ainsi qu’à son OS. Une intégration totale pour une meilleure gestion de l’énergie.

Toutefois, si cette initiative semble prometteuse pour le groupe, elle ne palliera pas le retard sur le lancement de la 5G. En effet, concevoir et fabriquer des puces ne se fait pas en un jour.

Qualcomm, sans rancune, vient à la rescousse d’Apple

Dévasté, le constructeur d’iPhone a même sollicité Samsung pour lui fournir ces composants, mais il aurait essuyé un refus. Si le coréen accepte de lui vendre ses écrans OLED, il ne veut pas lui donner tous les atouts pour le battre au jeu de la concurrence. Il s’agit d’une véritable ironie du sort pour Apple qui n’a d’autre choix que se tourner vers d’autres fabricants en attendant de pouvoir sortir ses propres modèles de puces.

Fier de la situation, le président de Qualcomm Cristiano Amon a ouvertement déclaré que la société « a leur numéro ». Et d’ajouter que si elle « appelle, nous pourrons les aider ». Stratégie juridique ou simple ouverture pour gagner encore plus de parts de marché, Qualcomm pourrait se présenter comme le seul véritable sauveur de la firme de Cupertino.

L’entreprise de Tim Cook préfèrera-t-elle garder sa compétitivité ou choisira-t-elle son honneur face à son opposant ?

Source 

Commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir commenter

Nos recommandations
Article iPhone 12 : quelles (r) évolutions à prévoir ?

Publié le 8 octobre 2019L’iPhone 11 vient seulement de sortir et déjà les rumeurs …

Article Apple lance un programme de prise en charge pour les iPhone …

Publié le 8 octobre 2019La marque américaine de smartphones propose un programme gratuit …

Article Apple investit dans le verre innovant à travers la société …

Publié le 2 octobre 2019C’est officiel, la marque à la pomme vient d’annoncer qu’elle a …