En cours de chargement...

Rencontre avec les producteurs du fleuron des kiwis français : le kiwi de l’Adour

Le kiwi de l’Adour est le seul kiwi à bénéficier de la certification officielle Label Rouge. Une qualité exceptionnelle puisée dans son terroir landais que nous explique Julien Pedelucq, producteur des savoureux kiwis de l’Adour issus de la Filière responsable.

Quelle est l’histoire du Kiwi de l'Adour ?

L’histoire du Kiwi de l’Adour est, en réalité, celle du kiwi français. En effet, à l’époque, des plants de kiwis étaient plantés dans les jardineries et les jardins français, mais cela donnait de toutes petites baies à peine consommables. En 1964, mon père a eu l’idée d’introduire en France et en Europe cette plante cultivée à l’origine en Chine, après un voyage en Angleterre où il a admiré ce fruit développé et en provenance de Nouvelle-Zélande. Il a alors entrepris un séjour dans le "Paradis du Pacifique" pour se renseigner sur la production du kiwi, puis il est revenu dans l'hexagone avec quelques graines afin de tenter de produire des kiwis chez lui, au Pays basque. Il l’ignorait à ce moment-là, mais le climat de cette région de France est idéal à la culture des kiwis qui ont besoin de beaucoup d’eau au kiwi et d’un temps relativement clément pour s’épanouir.

En somme, le kiwi de l’Adour est le fruit de la rencontre entre un homme (Henri Pedelucq), une région (l’Adour) et d’un produit (le kiwi). Une merveilleuse rencontre !

Qu’est-ce qui fait que votre kiwi est quali ?

Notre kiwi est produit majoritairement dans la vallée de l’Adour, dont le climat est très spécifique. Les risques de gel y sont moins importants qu’ailleurs car la vallée et la rivière forment une espèce de brouillard qui protège sur 30 km à 40 km nos plantations. Cela nous permet de ramasser beaucoup plus loin et plus tard nos kiwis que les autres producteurs des zones françaises et européennes. Le fait de laisser le fruit sur l’arbre le plus longtemps possible donne un kiwi contenant davantage de matières sèches et d’autres composants qui lui assurent d'être goûtu à la dégustation. C’est cette richesse de saveurs qui nous vaut, aujourd’hui, d’avoir le label rouge !

La question que tout le monde se pose : comment choisir un bon kiwi ?

Ça dépend ! Le kiwi jaune se mange très mou, alors que le kiwi vert est meilleur quand il est ferme, tout en ayant un peu de souplesse au toucher. Alors un conseil : n’attendez pas que le kiwi vert devienne trop mou, car son goût risque d’être altéré !

Laissez-vous transporter au cœur du verger,  avec Marylin !

Nos recommandations
Article Rencontre avec les établissements Ribot : producteur de …

Les établissements Ribot, situés à Lapalud dans le nord du Vaucluse (84), sont …

  • 0 J'aime
Article Rencontre avec Pierre, producteur de fromages de chèvre bio

Pour Pierre Desport, le fromage est plus qu’une passion, c’est l’amour de sa vie. Baigné …

  • 0 J'aime
Article Rencontre avec Charles, producteur et défenseur du petit …

Passionné par la production de fromage depuis son plus jeune âge, Charles Dombre a …

  • 0 J'aime