En cours de chargement...

Quand boire un vin ?

Ne cherchez pas sur les bouteilles : le vin ne comporte pas de date limite de consommation. Et pourtant, il évolue au fil du temps, de sa jeunesse à son déclin en passant par une phase de maturité et d’apogée… Difficile de déterminer le moment le plus opportun pour déboucher une bouteille : trop tôt, le vin qu’elle contient sera encore trop jeune. Trop tard, et la bouteille est bonne à jeter. Heureusement, il existe quelques pistes pour s’y retrouver.

Vin jeune ou vin de garde ? Une question de structure…

Alors que certains vins peuvent vieillir durant plusieurs décennies, d’autres n’ont pas le même potentiel et doivent se boire jeunes. C’est notamment le cas des rosés, Beaujolais nouveau, Anjou, Gamay, Touraine … D’autres, au contraire, se bonifient sur une dizaine d’années voire plus, et sont dits de longue garde, comme le Chinon, le Chateauneuf-du-pape ou le Bourgueil côté rouges, et le Vouvray, le Savennières et la plupart des bons vins blancs de Touraine, demi secs ou moelleux, côté blancs. La plupart des Bourgogne et Bordeaux –ont une longévité généralement comprise entre 4 et 10 ans…

Ce qui marque la différence entre un vin de garde et un vin qui se boit jeune ? Leur structure. Pour pouvoir se garder, les vins doivent en effet être riches en tanins, qui vont pouvoir fondre au cours du temps, en acidité, qui va elle aussi évoluer, et, pour finir, posséder une richesse de base en matières olfactives, ou plutôt » qualités organoleptiques » diraient les œnologues… Et c’est là que le millésime a toute son importance : en fonction des années, le vin n’aura pas la même composition et le cru sera plus ou moins intéressant à garder.

4 règles pour une conservation optimale…

Même si vous ne comptez conserver votre bouteille que quelques semaines ou quelques mois avant de l’ouvrir, pas question de négliger sa conservation. Si vous ne respectez pas certaines règles, les bouteilles peuvent s’abîmer à vitesse grand V. Voici quelques règles simples de conservation :

  • Premier précepte : une température constante, située autour de 12°. Les coups de chaleur ou de froid, c’est clair : le vin ne supporte pas.
  • Autre facteur important : l’humidité. Le taux idéal d’hygrométrie est compris entre 70 et 75%. Mais mieux vaut trop d’humidité que pas assez. En présence d’un air trop sec, le bouchon a en effet tendance à s’effriter, et le vin, à s’oxyder.
  • De l’obscurité, une bonne aération pour éviter la moisissure et beaucoup de calme loin de toute secousse, voilà trois autres conditions de conservation que le vin aime bien.
  • Dernier conseil : entreposer votre vin couché, plutôt que debout : dans cette position, le bouchon reste en effet au contact du liquide, ce qui lui permet de ne pas sécher.

Et une fois ouverte ?

Une fois ouverte, une bouteille de vin blanc ne se conserve en général que de 2 à 3 jours, et une bouteille de vin rouge, de 2 à 5 jours. Le tout est de la boire dans les temps, mais toujours avec modération.

Retrouvez notre offre cave sur auchan.fr :

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération.

Commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir commenter

Nos recommandations
Article Quel verre utiliser pour quel vin ?

Le verre pour boire un vin est important à plus d’un titre. Il est un instrument …