En cours de chargement...

Le régime pegan fait le buzz

Venu d’Amérique, le peganisme, mélange de régime paléolithique et de véganisme, est la dernière tendance dans les régimes amincissants. Vraie bonne idée ou simple effet de mode ? Laurence Benedetti, médecin nutritionniste, nous en dit plus !

Le régime pegan : qu’est-ce que c’est ?

Le peganisme réconcilie le régime paléolithique et le véganisme, deux diètes a priori opposées, pour en cumuler les bienfaits. Comme le régime paléolithique, inspiré de l’alimentation des hommes préhistoriques, il fait la part belle aux fruits et légumes de saison, viandes et poissons de qualité, et interdit les aliments transformés, les produits laitiers et le gluten. Mais comme le véganisme, le régime pegan autorise en plus les céréales et les légumineuses, et surtout il met l’accent sur la qualité des produits : des aliments sains, principalement bio et un apport en sucres rapides limité.
En résumé, le régime pegan n’en est pas vraiment un : c’est en fait une alimentation équilibrée et saine, brute, et sans risque pour la santé !

On y va ou pas ?

« Si on est dans une optique de perte de poids, ce régime n’est pas forcément efficace sauf si on a une alimentation déséquilibrée à la base, précise Laurence Benedetti. Il n’y a pas vraiment de contre-indication pour le régime pegan, mais si on veut améliorer son alimentation de façon plus simple et efficace, on peut se tourner vers le régime méditerranéen. Il repose sur des produits frais, beaucoup de fruits et de légumes de saison, du poisson, de l’huile d’olive, peu de viande et de laitages. »
Alors pegan ou pas pegan, c’est avant tout une question de goût, mais l’important reste d’avoir une alimentation la plus équilibrée et variée possible !

Merci à Laurence Benedetti, micronutritionniste, co-auteur du livre Maigrir intelligent : et si tout venait de l’intestin, notre deuxième cerveau ?, Albin Michel, 2015.

Commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir commenter