En cours de chargement...

Rencontre avec Dominique de Saint Mars, auteure de Max et Lili

Exclusivement disponible chez Auchan, une édition limitée de Max et Lili, Max et Lili veulent aider les autres, a été spécialement imaginée pour venir en soutien à l’association SOS Villages d’Enfants. Nous avons eu la chance de nous entretenir avec Dominique de Saint Mars, l’auteure des célèbres livres pour enfants.

Pouvez-vous nous raconter la naissance de Max et Lili ?

Dominique de Saint Mars : J’ai été journaliste pendant 16 ans chez Astrapi, le magazine pour enfants. J’écrivais des BD parents-enfants. J’ai eu l’idée d’écrire une collection avec un problème par livre, avec des héros récurrents. Je voulais un frère et une sœur, et des parents qui se disputent mais qui ne divorcent pas. Christian et Pascale Gallimard, qui montaient leur maison d’édition en Suisse, m’ont tout de suite soutenue et formidablement accompagnée, et cela dure depuis 25 ans.

J’ai fait le pari de donner des parents imaginaires, des « référents de papier » aux enfants. Ils s’identifient et ils apprennent la vie avec Max et Lili. Et cela rend aussi bien service aux parents, qui me remercient souvent car les ouvrages leur permettent de parler de choses compliquées dont ils n’arrivent pas à parler.

Max et Lili reste tout de même une collection légère, malicieuse, et bel et bien ancrée dans la vraie vie. J’essaie toujours de trouver des dialogues et des scènes drôles. Je fais un scénario, puis je l’envoie à Serge Bloch, qui fait des crayonnés et me les renvoie. Nous travaillons ainsi.

Quelles sont vos sources d’inspirations pour écrire leurs aventures ?

DSM : Je pars toujours de situations réelles, qu’il s’agisse de mon histoire, de celle de mes enfants, de mes petits-enfants, ou des enfants que je rencontre. Lorsque je ne connais pas bien le sujet, je vais dans une école à la rencontre des enfants.

Quelle est la vocation de ces ouvrages ?

DSM : Le plus important est de trouver des situations drôles sur des sujets sérieux, pour faire comprendre ce que ressent l’autre, ce que nous pouvons lui répondre ; il s’agit de l’interaction entre les gens, entre les parents et les enfants. Nous allons au cœur du problème, sans avoir peur des mots, pour affronter le quotidien et son extrême, dans son infiniment petit.

Et je pense que c’est pour cette raison que les enfants aiment Max et Lili, parce que nous ne leur racontons pas de mensonges.

Pouvez-vous nous parler de cette édition limitée ?

DSM : Ce livre a été fait spécialement pour Auchan sous l’impulsion de Christian Gallimard, afin que nous puissions le vendre et que 3 € soit reversés à SOS Villages d’Enfants. Nous avons réuni deux livres de Max et Lili ensemble et nous avons donné à cet ouvrage le titre « Max et Lili veulent aider les autres ». Le premier ouvrage a été écrit à l’occasion de la journée de la gentillesse pour montrer que la gentillesse n’est pas de la faiblesse et que nous pouvons être plus forts en nous montrant gentils ; le second a pour but d’expliquer aux enfants qu’il est possible d’aider les enfants en difficulté, qu’ils soient au bout du monde ou au coin de la rue. Ces deux livres portent sur la solidarité, l’empathie, et sur le besoin d’être utile. Une couverture et un nouveau titre ont été créés spécialement pour cette édition.

Un grand merci à Dominique de Saint Mars.

Pour en savoir plus, visitez la page Facebook de Dominique de Saint Mars Max et Lili.

Et pour en savoir plus sur le partenariat SOS Village d'Enfant :

L'association SOS Villages d'Enfants, partenaire des livres Max et Lili

A l'occasion de l'opération spéciale chez Auchan Max et Lili en faveur de SOS Villages d'Enfants, nous nous sommes entretenus avec Charline …

https://auchanetmoi.auchan.fr
Commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir commenter

Nos recommandations
Article Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n'en as …

La tendance est à la quête de sens. 30% des Français rêvent de changer de vie* et de …

Article 13 raisons d'aimer ou pas "13 reasons why"

Pour mieux comprendre le phénomène, quoi de mieux que d'interroger directement la cible …

Article Notre concours Livres Jeunesse avec les écoles

Dans la continuité de notre action pour promouvoir la lecture (livres pour la dyslexie, …