En cours de chargement...

SOS, bébé fait des colères !

Jusqu’à 18 mois, vous aviez un ange qui soudainement refuse de marcher, s’habiller, se roule par terre au supermarché… La colère est une manifestation courante et normale chez bébé. Les clefs pour gérer et atténuer cette agressivité.

Les raisons de la colère de bébé

Vers l’âge de deux ans, l’enfant traverse une période d’agressivité où il provoque ses parents pour mesurer leur degré de résistance. Dans certains cas, sa rage est telle qu’elle peut le conduire à un arrêt respiratoire, le "spasme du sanglot", impressionnant mais sans gravité. Entre 1 et 3 ans, l’enfant prend conscience de sa personnalité et veut imposer sa volonté. Une colère de temps en temps n’est pas grave. Elle peut être le signe d’une détresse ou d’un inconfort (douleur, faim, sommeil) ou celui d’une frustration. Eh oui, bébé va devoir apprendre les limites à respecter, ce qui ne sera pas toujours facile.

En revanche, si l’enfant s’emporte quotidiennement ou plusieurs fois par fois, il souffre probablement d’un trouble physique ou psychique. Dans ce cas, il peut être intéressant d’aller consulter un pédopsychiatre.

Colère de bébé : quelle attitude adopter ?

En cas de crise, première chose : gardez votre calme. Nous sommes d’accord, c’est parfois plus facile à dire qu’à faire ! Mais c’est la meilleure et seule véritable solution. Ne criez pas. Vous pouvez lui parler, lui dire que vous comprenez sa colère mais ne cédez pas. La frustration fait partie de l’apprentissage. Si la crise se prolonge, isolez l’enfant, en l’installant par exemple dans sa chaise haute (toujours sous votre surveillance) et continuez de vaquer à vos occupations, en le gardant discrètement bien à l’œil… "Plus de spectateurs, plus de show !" Même les plus obstinés finissent par se calmer. Attention, ne punissez pas votre enfant dans sa chambre : aller dans sa chambre ne doit jamais être une punition. Si vous le mettez au coin dans une autre pièce, ne fermez pas la porte, cela serait très mal vécu par le jeune enfant, déjà désorienté par sa colère.

Lorsque l’enfant sera calmé, un gros câlin réconciliateur sera le bienvenu et surtout ne lui collez pas l’étiquette de "colérique ", cela l’enfermerait dans un statut dont il aura du mal à s’échapper ensuite. Pensez à « débriefer » sur ce qu’il vient de se passer, en lui expliquant pourquoi vous n’avez pas cédé et pourquoi ce n’est pas une solution de se mettre en colère ainsi.

A noter : Si les colères ressurgissent, lisez des histoire sur ce thème : T’choupi est en colère, Grosse colère de Mireille d’Allancé, La colère du dragon de Philippe Gossens. N’utilisez pas de récompense après les colères. En revanche, vous pouvez vous servir d’un chronomètre pour le bain, les périodes de jeux même pour quelques minutes… Facile et efficace ! 

Commentaires

Vous devez être connecté pour pouvoir commenter

merci pour les infos.

Bonjour WMartine,
Oui, il est assez fréquent que les enfants expriment leur mécontentement ainsi, à défaut de pouvoir l'exprimer clairement avec des mots. Tout comme l'explique notre article, il est important de garder son calme dans ces moments-là (même si reconnaissons-le, ce n'est pas toujours évident) et d'essayer de lui expliquer qu'il ne peut pas faire ça. S'il est trop énervé, attendez qu'il se calme afin qu'il soit plus attentif. Aidez-vous de livres : les messages peuvent passer plus facilement lorsque c'est leur héros qui vit des situations auxquelles il peut s'identifier :-)
Avis aux mamans ou papas qui ont des astuces pour contrôler les colères, n'hésitez pas à nous les partager !

j'aimerais savoir si taper et jeter tout ce qu'il trouve à porter de main pendant qu'il est en colère est naturel ?

Nos recommandations
Article Comment faire comprendre les interdits à un enfant ?

Que vous attendiez votre premier enfant ou que vous soyez déjà maman, il est normal et …

Article Le changement d’heure perturbe-t-il le rythme de bébé ?

Si en octobre, on gagne une heure, on la perd le dernier week-end de mars. Pas toujours …

Article Comment faire cohabiter bébé avec un animal domestique ?

Pour les tout-petits, les animaux domestiques sont d’importants compagnons, de véritables …