En cours de chargement...

Test du Crosscall Core-X4 : un costaud pour voyager loin

Publié le 20 octobre 2020

Crosscall est une marque française située à Aix-en-Provence qui s’est fait une spécialité depuis une dizaine d’années maintenant de proposer des mobiles ultra résistants à destination des professionnels, des pratiquants de sports dits extrêmes ou tout simplement à des brise-fers lassés de casser régulièrement leur smartphone. Voici en test le dernier né du constructeur provençal : le Core-X4.

Aujourd’hui, la plupart des smartphones se ressemblent : ils sont fins, souvent en verre et dotés d’un immense écran ainsi que de nombreuses caméras. Le moins que l’on puisse noter est que le Core-X4 dénote dans ce paysage puisque lui vise avant tout la robustesse et l’endurance. On vous dit tout.

Design et prise en main

Oui, nous avons indubitablement affaire à un smartphone pas comme les autres. Son épaisseur est généreuse avec 13 mm et sa coque arrière affiche un look de baroudeur avec des vis apparentes et des parties latérales présentant des stries pour une prise en main sûre. Le centre de cette partie arrière entièrement en plastique imite plutôt bien le métal brossé. Le plastique est un matériau à la fois léger et solide. Cerise sur le gâteau, il résiste ici très bien aux traces de doigt. Nous trouvons, toujours au dos du Core-X4, une caméra agrémentée d’une imposante torche / flash ainsi qu’un étrange cercle métallique. Il s’agit d’un connecteur propriétaire nommé X-Link qui permet de brancher de nombreux accessoires puisqu’il est capable de transporter des données comme de l’électricité.

L’avant est occupé par un écran de 5,45 pouces au format 18/9e. Cela peut sembler petit de prime abord, mais c'est amplement suffisant pour la plupart des usages. Il est protégé par une épaisse vitre en verre Gorilla Glass 3. Crosscall a opté pour une dalle IPS d’une définition de 1440 x 720 pixels. Celle-ci affiche une très grande luminosité qui, alliée à un traitement antireflet, permet d’utiliser confortablement le smartphone à l’extérieur, y compris sous un beau soleil. Les bordures sont larges et dépassent très légèrement afin d’apporter une protection supplémentaire à l’écran. 

La même quête de la robustesse transparait pour les flancs du Core-X4. En métal, ils présentent sur leurs quatre coins des bumpers en caoutchouc pour amortir les chocs. À gauche, nous retrouvons une trappe derrière laquelle peuvent prendre place deux nanoSIM et une microSD ainsi qu’un bouton de raccourci qui permet de déclencher une action personnalisable par vos soins. À droite, le large bouton de mise sous tension intègre un efficace lecteur d’empreinte digitale. Au-dessus, les traditionnelles touches de réglage du volume et au-dessous un autre bouton programmable. 

Pour assurer l’étanchéité des prises casque et USB-C, Crosscall a opté pour des capots en caoutchouc qu’il convient de refermer pour être sûr à 100 % que l’eau ne passera pas. Dans ces conditions, le smartphone résiste à une immersion de 30 minutes à une profondeur de 2 m. S’il s’agit d’eau salée, une rinçage écarte les risque d’oxydation. Le Core-X4 fonctionne après une chute de 2 m de haut sur ses 6 faces tandis que sa conformité à la norme MIL STG 810G indique que les environnements poussiéreux et humides ne lui font pas peur. Micro et haut-parleur disposent d’une membrane Gore qui les protège d’intrusion d’eau et de corps étrangers comme des grains de sable. Du costaud donc qui entraine une certaine prise de poids, mais celle-ci est plutôt raisonnable avec 234 g sur la balance.

Navigation et fluidité

Le Crosscall Core-X4 s’appuie sur une mécanique éprouvée avec un processeur Qualcomm Snapdragon 450 qui intègre 8 cœurs Cortex-A53 cadencés à 1,8 GHz. Associée à 3 Go de mémoire vive et à une version d’Android 9 qui ne s’encombre pas d’une surcouche propriétaire, cette puce procure une bonne réactivité à ce smartphone face aux fonctions classiques telles que les réseaux sociaux, la navigation sur le Web ou encore l’utilisation d’applications telles que Google Maps. 

Le corps du mobile ne chauffe pas, y compris lorsque sa mécanique est poussée dans ses derniers retranchements. Pour le stockage, le robuste châssis du Core-X4 abrite 32 Go de mémoire interne avec bien entendu la possibilité de glisser une microSD pour aller encore plus loin sans vous ruiner. La partie radio est ultra classique. Là aussi la marque française a choisi des composants fiables, avec un modem 4G, du Bluetooth 4.2 et du Wi-Fi 802.11ac.

La batterie qui bénéficie d’une protection renforcée affiche une capacité de 3850 mAh qui assure une utilisation continue de 11 heures en mode DATA + GPS. En usage courant, deux grosses journées sans recharge sont à la portée de ce smartphone.

Photographie

La photo est devenue une fonction incontournable pour les sportifs extrêmes bien entendu, mais aussi pour de nombreux professionnels. C’est pourquoi, nous retrouvons une caméra armée d’un solide capteur de 48 mégapixels pour lequel Crosscall a développé la technologie Fusion 4. Il s’agit de réunir les informations de quatre pixels en un gros pixel que l’on retrouve sur une photo finale de 12 mégapixels donc. 

Sous un beau soleil, nous avons pu réaliser de belles photos présentant des couleurs séduisantes et un niveau de détail pleinement satisfaisant. La lumière est bien gérée et la balance des blancs se montre précise tandis que l’autofocus réagit vite… et bien. En basse luminosité le résultat final bénéficie d’un bruit numérique maîtrisé. Les créatifs apprécieront la présence de filtres qui peuvent être appliqués en temps réel dès la prise de vue. La caméra frontale de 8 mégapixels est convaincante avec des selfies nets et détaillés. La captation vidéo peut se faire jusqu’au 1080p à 30 images par seconde. Le Core-X4 pourra alors permettre à son utilisateur d’immortaliser des scènes dans d’excellentes conditions.

Conclusion

Avec son Core-X4, Crosscall coche toutes les cases pour offrir un smartphone robuste et efficace aux personnes dont l’activité privée ou professionnelle se montre difficilement compatible avec l’utilisation d’un mobile classique. Malgré sa capacité à encaisser les chocs et les éléments déchainés, le Core-X4 n’est pas énorme et demeure utilisable au quotidien. Cette polyvalence est renforcée par ses deux logements SIM qui permettent de combiner un abonnement professionnel et personnel. Ce smartphone réserve à ses futurs utilisateurs une dernière excellente surprise : en effet, il bénéficie d’une garantie de trois ans.


Nos recommandations
Article #MWC2018 : Crosscall présente son dernier smartphone …

Dans la vie, et au MWC plus particulièrement, il n'y a pas que les téléphones beaux, …

  • 0 J'aime