En cours de chargement...

Test du Fitbit Charge 4 : avancées timides, mais significatives

Publié le 4 juin 2020

Un an et demi après la sortie du Charge 3, Fitbit a lancé son successeur, le bien nommé Charge 4. Peu de nouveautés au programme du coach sportif mis à part la très attendue intégration du GPS. La rédaction l’a pris en main. 

Chez Fitbit, les coachs de type Charge sont généralement le meilleur des deux mondes ou presque. Discrets et légers, ils sont pensés pour ceux qui souhaitent prendre soin de leur santé sans pour autant investir dans une imposante montre connectée. Un peu moins riches en fonctionnalités, ils permettent néanmoins de bénéficier d’un suivi sérieux et précis de son rythme sportif au quotidien.

Ergonomie et design

Si vous possédez déjà un charge 3, aucun changement ne sera à noter sur cette nouvelle mouture du coach sportif signé Fitbit. Le Charge 4 est, dans sa forme, littéralement identique à son prédécesseur. Même taille, même ergonomie, seul le chargeur, pour une raison parfaitement inconnue est différent. Impossible donc de charger l’un avec l’autre et vice-versa. Un parti pris bien étrange, mais néanmoins existant. Comme le Charge 3, le Fitbit Charge 4 est équipé d’un bel écran OLED offrant toujours un bon confort de lecture. Sous le boitier, on retrouve le même capteur cardiaque, pour lequel la fonction de mesure SpO2 a été activée (et ce, également sur la génération précédente). Petit bémol cependant, pour un coach reprenant exactement le même design, nous n’aurions pas boudé l’ajout de la couleur pour une lecture encore plus agréable. 

Le capteur cardiaque du Charge 4, sensiblement identique dans son aspect, mais mieux équipé

Le bracelet connecté est vendu à un prix presque identique à son prédécesseur (à 20 euros près). Pour la différence, le Charge 4 s’offre quelques petites améliorations que nous allons vous présenter un peu plus bas. 

Suivi sportif

Autant commencer par les grandes nouveautés qui caractérisent ce nouveau produit : l’intégration du GPS. Absent du précédent modèle, cela faisait partie des caractéristiques largement plébiscitées par les consommateurs. Fitbit a semble-t-il entendu les doléances puisqu’il est désormais possible de partir en session sportive sans son smartphone, le bracelet se charge de tout. Pour l’avoir testé sur des parcours de randonnées, l’estimation de la distance est assez pertinente. 

Un avantage doublement intéressant puisque malgré cette fonction relativement énergivore, le Fitbit Charge 4 offre toujours la même autonomie de 7 jours pour une seule charge. 

On dénombre, comme auparavant une quinzaine d’activités sportives disponibles toutes programmables. 

Point bonus également, à l’inverse de son prédécesseur le Charge 3, le Charge 4 bénéficie de la fonction Fitbit Pay intégrée par défaut. Si votre banque propose une offre compatible, il vous sera ainsi possible de payer en sans contact, une option bien pratique en ces temps de pandémie. 

Le géant américain a également profité du lancement de ce nouveau produit pour intégrer une nouvelle fonctionnalité, étendue aux autres générations de montres connectées de la marque : les minutes en zone active. La mesure se base sur l’activité cardiaque du sujet au repos et sur son âge. Le coach calcule ainsi la fréquence cardiaque supposée à laquelle le sujet est considéré comme entrant en effort intense. Le suivi est donc personnalisé. Fitbit a ainsi intégré trois phases d’entrées en zone active : la plus rapide est une zone dite « d’élimination des graisses », la suivante un peu plus intense correspond à la zone cardio et la plus sportive (généralement réservée aux sportifs plus expérimentés) correspond à la zone Maximum. Dans les faits, sur la durée de test de deux semaines que nous avons effectué, l’activation de l’option de minutes en zone active s’enclenchait de manière relativement juste.

Les statistiques intègrent dorénavant les minutes en zone active, ainsi que le suivi GPS lorsque celui-ci est activé

 

Côté sommeil, le géant américain a également profité du lancement du Charge 4 pour intégrer la mesure du taux d’oxygène sanguin via le capteur SpO2. La fonction entre dans le cadre du suivi santé, une utilisation que les fabricants de montres connectées mettent de plus en plus en avant. 

Le capteur infrarouge, déjà présent sur le produit, effectue une mesure du taux d’oxygène sanguin, grâce à l’analyse du taux d’absorption de la lumière lorsque celle-ci traverse la barrière cutanée de la peau du poignet pour aller jusqu’au système sanguin. La méthode, non invasive, permet efficacement de différencier un sang correctement oxygéné d’un sang trop pauvre en oxygène. Cette mesure permet notamment de détecter les patients victimes d’apnée du sommeil. 

Ainsi, dans l’onglet d’analyse du sommeil présent sur l’application compagnon, vous pourrez, en plus de votre temps de sommeil et de la qualité de ce dernier, consulter votre courbe d’oxygène au cours de la nuit.  

À noter également que le suivi GPS, disponible sur le bracelet Charge 4 propose le parcours effectué lors d’une séance sportive. Il faudra pour cela activer la détection d’activité ad hoc, ou activer manuellement le type d’exercice que vous comptez effectuer. Sinon, vous disposerez de la distance calculée à partir du nombre de pas, mais pas plus. 

Pour ce qui est des activités aquatiques, à l’instar du Charge 3, le Charge 4 est lui aussi étanche jusqu’à 50 mètres, il sera ainsi possible d’effectuer toutes les longueurs souhaitées sans se soucier de faire boire la tasse au bracelet. 

Conclusion 

Le Fitbit Charge 4 offre finalement peu d’améliorations par rapport à son prédécesseur, mais il apporte des ajouts significatifs qui placent désormais les coachs sportifs de Fitbit dans une catégorie bien supérieure à ce que le constructeur proposait avant. Le GPS offre un suivi bien plus précis que l’on ne retrouvait jusqu’ici que sur les montres connectées du fabricant et l’activation du capteur SpO2 permet enfin d’obtenir une analyse du sommeil bien plus précise. On salue donc ce bracelet compact, mais complet, et nous ne saurions que trop le recommander à ceux qui souhaitent s’équiper d’un appareil efficace et discret, le tout pour un prix relativement raisonnable. 

Nos recommandations
Article Fitbit lance Fitbit Flow, un respirateur artificiel low cost

Publié le 5 juin 2020La firme américaine, plus habituée des bracelets et montres …

  • 0 J'aime
Article Coronavirus : votre montre connectée vous aide à vous laver …

Publié le 20 avril 2020Si vous possédez une montre connectée, il y a de fortes chances …

  • 0 J'aime
Article Fitbit officialise son bracelet Charge 4

Publié le 31 mars 2020Plus d’un an après la sortie du Charge 3, le géant américain …

  • 0 J'aime