En cours de chargement...

Test du Honor 50 : résolument séducteur

Publié le 24 décembre 2021

Ayant pris son envol par rapport à sa maison-mère Huawei, Honor peut de nouveau lancer des smartphones embarquant une version intégrale d’Android avec toutes les couches logicielles de Google. Voici donc le premier modèle de cette nouvelle ère, le Honor 50.

Pour son grand retour, Honor vient se positionner à la jonction entre le milieu et le haut de gamme avec un mobile avec un modèle proposé en deux configurations mémoire : 6 Go de RAM et 128 Go de stockage ou 8 Go / 256 Go, la version que nous avons pu tester. La marque propose la première configuration en trois couleurs : noir, vert et l’originale finition Core. Quant à la version la mieux équipée, elle est accessible en noir et dans une couleur nommée Crystal qui se caractérise par son aspect franchement pailleté.

Design et prise en main

Le premier contact permet d’apprécier un smartphone aux lignes dans l’air du temps. Sa façade est occupée à hauteur de quasiment 90 % par un immense écran de 6,57 pouces au format 19,5/9e. Celui-ci s’incurve sur ses côtés. Cela apporte une impression d’immersion et accentuant la finesse du smartphone tout en dégageant une allure haut de gamme. Logiquement, Honor a opté pour une dalle AMOLED qui présente ici une définition de 2340 x 1080 pixels pour aboutir à une densité de 392 ppp. Les bordures des éléments affichés apparaissent ainsi lisses à l’œil et on peut percevoir tous les détails des photos. L’écran est lumineux et se montre ainsi parfaitement utilisable en extérieur. Les couleurs offrent un bel équilibre entre justesse et séduction. Cerise sur le gâteau, la dalle est capable d’atteindre une fréquence de rafraîchissement de 120 Hz. L’utilisateur pourra choisir de rester en 60 Hz pour obtenir une meilleure autonomie ou opter pour un mode automatique qui bascule entre 60 et 120 Hz selon l’utilisation qui est faite du Honor 50. Cet écran très réussi intègre un poinçon pour la caméra frontale ainsi qu’un très efficace lecteur d’empreinte digitale.

La partie arrière de notre exemplaire de test est en verre noire, une finition discrète et élégante, mais malheureusement sensible aux traces de doigt. Très vite le regard est attiré par l’imposant bloc photo. Au programme deux cercles qui dépassent finalement assez peu : en haut la caméra principale et en bas les trois autres modules. C’est original et très réussi à notre sens. Le très fin flanc droit accueille les boutons matériels pour la mise sous tension du smartphone et pour le réglage du volume. Ils tombent plutôt bien sous les doigts, une qualité apportant un grand confort d’utilisation et que l’on ne retrouve pas toujours sur les modèles aussi grands. En bas nous retrouvons la prise USB-C et une trappe pour deux nanoSIM. Le Honor 50 se passe donc de prise casque et d’emplacement pour une carte mémoire.

Ce smartphone qui n'a définitivement aucun compte à rendre à la concurrence en matière de finition et de design mesure 160 x 73,8 x 7,8 mm pour un poids assez raisonnable de 175 g. Petit regret, il n’est pas certifié étanche.

Navigation et fluidité

Le Honor 50 s’appuie sur le nouveau processeur Qualcomm Snapdragon 778G. Cette puce bénéficie d’une gravure en 6 Nm, une grande finesse, seuls les composants très haut de gamme font un peu mieux, ce qui permet d’espérer une consommation électrique mesurée et une montée en fréquence n’entraînant pas une forte montée en température. Le Snapdragon 778G dissimule au total 8 cœurs Kryo 670 capables pour les plus véloces d’atteindre une fréquence de 2,4 GHz. Nous n’avons pas constaté de ralentissement dans les tâches courantes, mais aussi face aux derniers jeux du moment. L’interface maison, Magic UI 4.2, vient prendre place sur la version 11 Android. Sa fluidité est exemplaire et encore renforcée par l’écran 120 Hz.

La section radio du Honor 50 est complète et dernier cri. Nous retrouvons ainsi la 5G, le Wi-Fi 6 et le Bluetooth 5.2. Le NFC est aussi présent bien entendu.

Le smartphone accueille sous sa jolie carrosserie une batterie de 4300 mAh, une capacité somme toute assez classique aujourd’hui. Ce qui l’est moins est la puissance de chargeur secteur : 66 W, de quoi effectuer une pleine charge en 45 minutes et retrouver 70 % de charge en 20 minutes ! En ce qui concerne l’autonomie, en fonction de l’intensité de votre utilisation, le Honor 50 pourra offrir entre 1,5 et 2 journées de fonctionnement.

Photographie

La caméra principale correspond comme toujours à un grand-angle. Pour cela, elle dispose d’une optique ouvrant à f/1,9 et qui équivaut à un 26 mm argentique. Derrière elle vient se placer un impressionnant capteur de 108 mégapixels. La technologie Pixels-Binning est une nouvelle fois de sortie. Elle va réunir les pixels, ici par groupe de 9, afin d’optimiser la captation de la lumière. L’idée sera d’améliorer le comportement de la caméra lorsque la lumière manque. La seconde caméra est un ultra grand-angle basé sur une optique de 17 mm en équivalent argentique dont l’ouverture est ici de f/2,2. Le capteur est un 8 mégapixels. Enfin, les deux dernières caméras s’appuient sur un capteur de 2 mégapixels. La première est vouée à la macrophotographie tandis que la seconde vient mesurer avec précision la profondeur de champ : les informations ainsi récoltées seront utilisées par la caméra principale pour réaliser des effets bokeh et des portraits de haute qualité.

Comme nous venons de l’expliquer, la caméra grand-angle réalise par défaut des photos de 12 mégapixels. Le résultat présente d’emblée une netteté impressionnante : l’autofocus est très efficace. Le smartphone gère très bien la lumière, y compris dans des conditions complexes telles que les contre-jours. Les couleurs jouent la carte de la séduction avec un traitement venant les booster surtout si vous activez l’IA. Le piqué est très bon et on gagne forcément encore en détail lorsque l’on bascule dans la pleine résolution du capteur. En basse luminosité, le grand-angle revenu en 12 mégapixels assure en réalisant des photos parfaitement exploitables. Il peut aussi remplacer un téléobjectif tout à fait convaincant en x2 en tout cas grâce à la présence d’un gros capteur dans lequel les algorithmes viennent piocher.

L’ultra grand-angle est efficace pour figer de beaux paysages en journée, mais il sera un peu à la peine la nuit. Les déformations optiques sont contenues et le piqué correct. La caméra macro peut vous amuser une fois que vous aurez maîtrisé sa mise au point fixe. Le Honor 50 propose enfin un mode portrait très séduisant. Le détourage du personnage principal est précis tandis que le flou attribué par des traitements numériques à l’arrière-plan demeure plutôt naturel. Honor met en avant les capacités vidéos de son smartphone avec plusieurs fonctions inédites comme l’enregistrement multi-vidéo : l’enregistrement peut mettre simultanément en œuvre les différentes caméras du mobile. Vous pourrez par exemple filmer en même temps avec la caméra principale et la caméra frontale.

L’enregistrement peut se faire à 30 images par seconde jusqu’à la 4K ou en 60 images par seconde en 1080p.

À l’avant, armée d’un solide capteur de 32 mégapixels, la caméra frontale réalise de beaux selfies détaillés et bien exposés.

En conclusion

Le Honor 50 est un très beau smartphone dont les lignes très réussies sont parfaitement mises en valeur par de beaux matériaux et des finitions au top. La marque propose un produit doté d’un grand écran techniquement parfaitement abouti et d’une partie photo plutôt convaincante. Son autonomie très bonne et sa vitesse de chargement ultra rapide devraient achever de vous convaincre. 

Nos recommandations
Article Honor dévoile sa Watch GS 3

Publié le 13 janvier 2022Le fabricant chinois a profité du lancement de son premier …

  • 0 J'aime
Article Honor lève le voile sur son Magic V

Publié le 11 janvier 2022L’ancienne filiale de Huawei vient d’officialiser depuis la …

  • 0 J'aime
Article Honor pourrait lancer son premier pliable le Magic V le 10 …

Publié le 5 janvier 2022Alors que le marché des smartphones pliables est pour l’heure …

  • 0 J'aime