En cours de chargement...

Test du Huawei P40 Pro+ : plus et encore plus

Publié le 14 février 2021

Si vous avez lu notre test de son petit frère entre guillemets, le P40 Pro, vous devez certainement vous demander ce qui lui manque à part les services de Google pour qu’une version + débarque. C’était sans compter sur le talent et l’imagination des ingénieurs de marque.

La série P est pour le constructeur asiatique synonyme d’innovations dans un domaine précis : la photographie. Véritable surdoué dans le domaine, le P40 Pro a cependant droit à une déclinaison + qui va encore plus loin avec toujours une collaboration étroite avec les Allemands de Leica.

Design et prise en main

Les lignes de ce smartphone sont très proches, voire identiques à celles du P40 Pro. Il y a pire comme lignée, car nous voilà face à un très beau modèle présentant des lignes superbes parfaitement servies par une qualité de fabrication au diapason. À l’avant, nous retrouvons le même écran d’une diagonale de 6,58 pouces… et c’est presque tout, car la dalle occupe quasiment 92 % de la façade. L’œil sera attiré par le large poinçon qui accueille la caméra frontale ainsi qu’un capteur 3D TOF utilisé pour la reconnaissance faciale et la mesure de profondeur de champ. L’écran vient se courber sur ses quatre bordures pour un confort de prise en main maximal. 

Un très efficace lecteur d’empreintes digitales s’intègre à la dalle AMOLED qui présente une définition de 2640 x 1200 pixels avec en prime une fréquence de rafraîchissement boostée à 90 Hz contre 60 Hz sur son petit frère, pour un maximum de fluidité. Cet écran est tout simplement parfait. Lumineux à souhait, il affiche des couleurs chatoyantes sans être criardes. Du très bel ouvrage donc. 

Le dos de ce smartphone ultra-premium se distingue du P40 Pro standard par l’utilisation de céramique en lieu et place du verre satiné. Ce matériau permettrait au P40 Pro + d’être sensiblement plus résistant aux rayures. Pour la photo, l’imposant bloc rectangulaire est toujours là, mais il intègre désormais une caméra de plus soit au total 5 modules photo ! Mais nous y reviendrons. 

Les flancs du smartphone adoptent eux aussi la céramique. Exit donc l’aluminium du P40 Pro classique. Les boutons de mise sous tension et de réglage du volume sont regroupés à droite et malgré la taille imposante du mobile ils tombent bien sous les doigts. La prise USB-C prend sans surprise place sur la tranche inférieure d’un smartphone qui fait une nouvelle fois l’impasse sur la prise casque classique. Nous trouvons aussi une trappe qui dissimule des emplacements pour deux nanoSIM ou pour une nanoSIM et une carte mémoire. Le tout est conforme à la norme IP68 qui correspond à la capacité de résister à une immersion de 30 minutes sous 1,5 m d’eau.

Navigation et fluidité

Le Huawei P40 Pro+ ne dispose pas des services Google en raison du différend qui oppose la marque avec le gouvernement américain. Le smartphone est donc privé du PlayStore, mais il existe des alternatives, dont l’App Gallery dont vous pouvez découvrir toutes les subtilités dans notre article accessible en suivant ce lien. Sur une base d’Android 10, nous voilà donc face à l’interface EMUI qui est particulièrement agréable à utiliser et qui surtout réagit parfaitement à toutes nos sollicitations. Elle peut pour cela compter sur l’écran 90 Hz et surtout sur un processeur pour le moins puissant qui a été lui aussi développé par Huawei. Il s’agit d’un Kirin 990 qui embarque huit cœurs pour une fréquence venant culminer à 2,86 GHz ! 

Avec ses 8 Go de mémoire vive, cette puce impressionne par sa puissance et par sa capacité à ne pas chauffer. Elle est accompagnée par une partie radio dernier cri puisque le P40 Pro+ dispose de la 5G ainsi que du Wi-Fi 6 sans oublier le NFC et le Bluetooth 5.1. Pour le stockage, il confirme son statut de modèle ultra premium avec ses 512 Go intégrés qu’il est en plus possible d’étendre en glissant une carte mémoire. Notez que celle-ci n’est pas de type standard. Ce n’est pas une microSD, mais une Nm Card, un format encore plus compact que l’on ne retrouve que chez les smartphones Huawei pour l’instant tout du moins.

Le P40 Pro+ dispose de la même batterie de 4200 mAh que la version Pro standard pour une autonomie tout simplement excellente. Elle oscillera en fonction de vos usages entre 1,5 et 2 jours. La recharge filaire s’appuie sur un adaptateur secteur de 40 W qui réclamera environ 80 minutes. Cette version + introduit une nouvelle technologie de recharge sans fil qui est aussi capable de délivrer une puissance de 40 W (27 W sur le P40 Pro). La recharge inversée est également présence avec une puissance de 27 W.

Photographie

Le smartphone s’appuie sur la même caméra principale que le P40 Pro. Il s’agit donc d’un capteur de 50 mégapixels associé à une optique grand-angle f/1,9 qui équivaut à un 23 mm argentique. L’ultra grand-angle est également commun aux deux modèles tout comme la caméra 3D TOF. Pour rappel, c’est un capteur de 40 mégapixels qui officie dans le premier. 

C’est bien du côté des téléobjectifs que la version + apporte… plus. En effet, elle intègre désormais deux téléobjectifs afin de multiplier ses capacités et sa polyvalence. Mais à quoi avons-nous affaire ? Le premier téléobjectif est un x3 donné pour correspondre à un 80 mm argentique. Son ouverture est de f/2,4 et il s’appuie sur un capteur de 8 mégapixels. Le second vient affoler les compteurs puisqu’il s’agit d’un téléobjectif x10 (240 mm) utilisant la technologie périscopique, ce qui explique son ouverture de seulement f/4,4. Là aussi c’est un capteur de 8 mégapixels qui est à la manœuvre.

Le module principal qui prend des photos de 12 mégapixels par défaut est épatant. Les clichés réalisés sous un beau soleil d’hiver regorgent de détails pour un piqué très agréable. Les couleurs sont vives, mais sans pour autant paraître totalement surnaturelles. Les traitements numériques parfaitement maîtrisés impressionnent y compris lorsque la lumière manque. L’ultra grand-angle est sans nul doute un des tout meilleurs du moment. Son piqué surclasse la concurrence tout comme sa dynamique. Il est l’un des rares capables de réaliser un cliché exploitable de nuit.

Le premier téléobjectif est un x3 contre un x5 pour le P40 Pro. Là aussi la maîtrise est totale. Les photos sont nettes et détaillées avec une exposition précise. L’équilibre des algorithmes intervenant témoigne d’un indéniable savoir-faire. Le second téléobjectif x10 permet de réaliser des clichés que nous pensions hors de portée d’un smartphone. Le résultat est toujours excellent du moins dans de bonnes conditions d’éclairage. Logiquement c’est un peu moins bon face une scène peu éclairée.

La caméra frontale de 32 mégapixels est au diapason et permet de réaliser de très beaux selfies. Notons qu’elle déploie la technologie Pixels Binning pour aboutir à des photos de 8 mégapixels. Comme avec les caméras dorsales, le mode portrait est particulièrement séduisant. Pour la vidéo même son de cloche avec une dynamique hors du commun et une fluidité parfaite jusqu’à la 4K à 60 images par seconde.

Conclusion

Même si son tarif peut vous rappeler son positionnement très haut de gamme, le Huawei P40 Pro+ est une franche réussite. Il constitue certainement une des références… voire la référence actuelle dans le domaine de la photo sur mobile. L’association avec Leica porte une nouvelle fois ses fruits. Ce superbe smartphone à l’impressionnante qualité de fabrication ravira les passionnés de photos et les utilisateurs avancés qui sauront faire face à l’absence des services Google. Le P40 Pro+ réalise un parcours quasiment sans faute puisqu’il dispose en prime d’un écran parfait et d’une excellente autonomie avec en prime une fluidité générale toujours très agréable.

Nos recommandations
Article Huawei Mate X2 : bilan à quelques jours du lancement

Publié le 17 février 2021La présentation officielle du Mate X2 est désormais imminente, …

  • 0 J'aime
Article Un T4 2020 très porteur mené par Apple

Publié le 1er février 2021Les derniers chiffres du marché des smartphones viennent de …

  • 0 J'aime
Article AppGallery : comment Huawei surmonte l’absence du Google …

Publié le 25 janvier 2021Privé des services Google depuis le mois de mai 2019, Huawei …

  • 0 J'aime